Les 3 pires excuses pour ne pas déployer un contenu SEO

0
142
views

Négliger le référencement naturel, l’erreur vraiment inexcusable en e-marketing

Associé à un contenu de qualité, le SEO représente l’une des stratégies e-marketing les plus performantes pour améliorer la visibilité, l’expertise et la conversion sur les mots-clés liés à votre activité. Pourtant, certains éditeurs de sites professionnels continuent à commettre l’erreur de le négliger, avec des arguments vraiment… surprenants. Retour sur 3 excuses ou idées préconçues totalement fausses sur le référencement naturel et l’optimisation sémantique.

L’excuse incroyable du site vitrine pour ne pas faire de SEO

« Je ne fais pas de référencement naturel : vous comprenez, mon site ne me sert que de vitrine… » : vous aussi, chers spécialistes du SEO, vous avez levé les yeux au ciel en entendant cette phrase qui traduit une méconnaissance totale des nouveaux comportements des consommateurs. Rappelons que les internautes français n’utilisent pas uniquement le web marchand pour passer immédiatement commande. 80 % des clients des magasins physiques vont ainsi se renseigner préalablement en ligne pour choisir où concrétiser leurs achats. Sans la visibilité offerte par le SEO dans les moteurs lors de recherches sur la thématique d’une e-vitrine, celle-ci n’engrange aucun clic pertinent et, par extension, pénalise la stratégie de conquête de la boutique « mortar » associée.

Découvrez pourquoi le SEO doit soutenir la publicité en ligne

Une autre erreur consiste à ne pas s’attarder sur le référencement naturel au prétexte que « j’utilise déjà la publicité en ligne pour développer mon activité ». Mais optimisation SEO, display, affiliation ou email-marketing ne sont pas concurrents : au contraire, leur combinaison assure de toucher des prospects aux motivations et au niveau d’engagement très différents. Par son message essentiellement commercial, la publicité en ligne va permettre de séduire des clients potentiels déjà prêts à acheter. Plus axés sur la démonstration subtile de l’expertise de l’e-commerçant et sur les effets longue traîne, les contenus SEO de qualité participent pour leur part à la qualification puis à la maturation des leads. Ils rendent ainsi « naturelle » pour le prospect la décision de passer commande.

Le SEO, indispensable même quand un site se trouve en 1re position

Autre excuse couramment entendue : « pas besoin de SEO, mon site se place déjà en première position chez Google sans aucun référencement naturel ». Sauf que cet excellent « ranking » est malheureusement temporaire. Les mises à jour des filtres et de l’algorithme des moteurs, aux effets souvent dévastateurs sur les classements visent désormais à fournir un affichage des SERP de plus en plus interactif et personnalisé. Seuls des contenus optimisés peuvent répondre correctement à ces nouvelles contraintes. Sur un nombre croissant de requêtes Google, les « featured snippets » offrent par exemple la possibilité de séduire en priorité l’internaute grâce à leur position 0. Ils peuvent être facilement préemptés par un concurrent maîtrisant le SEO pour capturer une large part du trafic-client.

Le court terme, le pire angle d’appréciation du référencement naturel

Et en bonus, voici l’excuse « j’ai déjà fait du SEO pendant 2 mois, mais sans résultat extraordinaire, donc, j’ai arrêté ». Face aux clients impatients, il faut expliquer encore et encore que le référencement naturel doit s’intégrer dans une démarche à (très) long terme. La prise en compte de l’ensemble des optimisations n’est généralement pas immédiate, tandis que la reconnaissance durable de la légitimité d’un site par les moteurs de recherche réclame la production récurrente de contenus de qualité.

Référenceur ou rédacteur SEO, vous avez vous aussi entendu des excuses pour décliner vos propositions de prestations qui vous ont fait rire, pleurer ou déprimer ? Les commentaires sont là pour les partager !

Influez sur la note actuelle
[Total: 4 Moyenne: 4.3]
Fabrice Mithieux

Fabrice Mithieux

Spécialiste de la production de contenus finance, lifestyle et high-tech.
Fabrice Mithieux
Partager
  • 6
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •  
    11
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here