Comment choisir entre stratégie siloing et cocon sémantique ?

4
351
views
Un enorme missile intercontinental

Nos conseils SEO pour propulser votre site web en pôle position

Cocon sémantique, structure en silo, les deux expressions sont parfois utilisées indifféremment. Dans une telle situation, difficile de s’y retrouver ! Quelle stratégie est la plus intéressante pour booster la position de votre site web dans les SERPs ? Siloing ou cocooning ? Nous vous aidons à choisir la meilleure arme de pointe du SEO.

Comment le siloing est nécessaire à votre stratégie web ?

Vous voulez pousser votre site web en tête des résultats de recherche sur Google afin d’obtenir de meilleurs résultats de vente ? Pour savoir quelle stratégie SEO adopter, il faut d’abord comprendre comment fonctionne le moteur de recherche. Le site arrivant premier dans les SERPs sur une requête donnée est jugé par les Google bots comme étant le plus pertinent sur la thématique en question.

Afin d’indiquer à Google que votre page est à la pointe de votre sujet, vous devez étoffer votre contenu sur le sujet, mais pas n’importe comment. Selon le siloing, qui est avant tout une technique architecturale pour les sites internet, il faut toujours respecter une unité thématique. Stephen Cronin utilise un exemple très parlant pour illustrer cette idée. Un site classique, désordonné, peu performant sur les moteurs de recherche est comme un paquet de bonbons de toutes les couleurs, mélangés. Construire des silos, c’est trier ces bonbons par couleur dans des bocaux séparés.

Afin de définir vos silos, commencez par établir la liste des requêtes sur lesquels vous voulez apparaître en première page de Google. Puis, séparez ces requêtes en thématiques différentes : ce sont vos silos. À l’intérieur d’un silo, la page la plus importante est la page cible ou la page mère. Les pages intermédiaires se concentrent, quant à elles, sur des mots-clés d’importance secondaire, tandis que les pages filles sont dédiées aux requêtes de longue traîne. Vous obtenez une sorte de mini-site étanche entièrement dédié à une thématique précise, permettant à Google de vous désigner comme expert dans ce domaine.

Passez au niveau supérieur en installant un cocon sémantique

Le siloing n’est donc qu’un type d’architecture de site web. Si ce modèle est bien ce qui a servi de base principale à Laurent Bourrelly pour théoriser le cocon sémantique, sa stratégie va au-delà. Le cocon sémantique, loin d’être seulement un modèle structural, est aussi une technique de maillage interne très spécifique.

Comme le nom du cocon l’indique, la nature du lien vient d’un glissement sémantique. Les cocons ne sont donc pas seulement des unités thématiques, mais aussi sémantiques. Entre une page mère et une page enfant, il existe un lien sémantique fort et donc une cohérence logique. Pour cette raison, votre site web ne peut pas être agencé selon l’ordre arbitraire de vos produits.

Le cocon sémantique est très proche de l’inbound marketing, car il remet l’internaute au centre de l’attention. Un cocon est construit autour des requêtes de vos visiteurs, c’est-à-dire de leurs problèmes réels. Ce sont bien ces requêtes qui créent l’architecture en cocons, et non pas votre offre.

Quant au maillage interne, spécificité du cocon sémantique, il vient renforcer cette structure. Une page mère est reliée aux pages mixtes (et vice versa) et les pages mixtes aux pages complémentaires (et inversement). Mais aussi, les pages sœurs (celles appartenant à un même niveau) sont également reliées entre elles. Contrairement au siloing, les liens vers un autre cocon ne sont pas absolument interdits. Un seul critère prédomine : la cohérence sémantique !

Quelle est la meilleure technique SEO pour votre site web ?

En réalité, la question se pose à peine : le cocon sémantique est de toute évidence la meilleure solution que vous puissiez adopter pour votre site web ! Vous ne renoncez pas ainsi à une architecture en silos, au contraire. En mettant en place un cocon sur votre site web, vous poussez la stratégie au maximum de son potentiel en y ajoutant une cohérence sémantique.

Influez sur la note actuelle
[Total: 9 Moyenne: 4.3]
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Commentaires

  1. Finalement, peut-on résumer le tout en disant que le siloing est une technique de structure étanche.
    Tandis que le cocon sémantique vise à enrichir sémantiquement cette structure avec du contenu informationnel.
    Est-ce bien cela ?

  2. Bonjour Fanny !
    J’ajouterai juste que les deux systèmes, silos et cocons sémantiques, ne sont pas exclusifs bien au contraire ! On peut très bien garder certaines catégories sémantiques bien étanches alors qu’on affine (au travers de liens internes entrants et sortants) les cocons d’autres pages !

  3. @Thomas : Voilà comment je vois les choses, mais le débat est ouvert 🙂 :
    En général, un silo est construit à partir d’un mot-clé : le plus important est la page mère, tandis que la page enfant la plus profonde est une requête de longue traîne. Les thématiques des silos sont donc construites hiérarchiquement à partir d’un mot-clé qui ranke. (Ce qui n’exclut pas d’y mettre un super « contenu informationnel » !)
    Dans le cocon, le point de départ adopte un point de vue type inbound marketing (préoccupations réelles de l’internaute). C’est donc aussi une organisation « thématique » hiérarchisée, mais qui ne démarre pas du même point. Entre deux pages reliées d’un cocon sémantique, il y a une affinité sémantique forte (ce qui n’est pas un requisit du silo). Donc le classement « thématique » du cocon se fait en fonction de cette affinité sémantique. Pour cette raison (et pour refuser le concept de cocon) certains l’appellent « siloing sémantique ».
    Avec un cocon, on cherche à couvrir toute une thématique, pas à caser ses produits derrière des mots-clés.

  4. Bonjour. Article très intéressant sur le cocon sémantique et ses éléments de différenciation avec le “simple” siloing. Le cocon est souvent associé au blogging et peu avec le e-commerce. Dommage que l’article ne soit pas agrémenté d’un schéma montrant un exemple de maillage interne pour le cas d’un blog mais aussi d’un site e-commerce. La page produit est-elle une page cible ou une page intermédiaire ou finale? En tout cas article très intéressant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here