Instant Articles, la machine à duplicate content de Facebook ?

1
81
views

 

Faut-il craindre les foudres de Google en publiant ses articles sur FIA ?

Avec le déploiement d’Instant Articles par Facebook en 2015, et notamment son ouverture aux sites internet et blogueurs autres que les grands médias, des inquiétudes sur les répercussions de son utilisation ont circulé sur les forums de discussions. FIA exige des articles déjà publiés sur les sites des éditeurs. Y aurait-il alors un risque que Google pénalise le site d’origine pour duplicate content ? Petite mise au point.

Instant Articles, un format gagnant-gagnant pour Facebook et les éditeurs de contenu ?

En 2015, Facebook lance Instant Articles, un format destiné aux mobinautes exclusivement, pour augmenter leur temps de présence sur le réseau social grâce à des fonctionnalités supplémentaires. La vocation d’Instant Articles ? Accéder 10 fois plus vite à des contenus mobile d’éditeurs via la plateforme, et éviter ainsi l’abandon de page face à un chargement trop long. D’abord destiné aux articles des grands médias, FIA a rapidement ouvert ses portes à tout éditeur de contenu, professionnel ou particulier. Une aubaine pour les sites marchands et autres blogueurs de booster leur visibilité.

Comment Instant Articles tente de charmer tous les éditeurs, même les plus petits

Instant Articles se revendique comme un outil performant pour la distribution de contenus au service des éditeurs : pour Facebook, il ne s’agirait que d’héberger des articles, par ailleurs déjà publiés sur le site d’origine. Le plus ? Offrir aux mobinautes un environnement mobile optimisé, pour une expérience de lecture enrichie grâce aux fonctionnalités de rich-media. En aucun cas, la création de contenus exclusifs pour Facebook n’est nécessaire. Et chaque éditeur garde le contrôle sur la distribution, la mise en page et la quantité d’articles publiés.
Avec le module d’extension WordPress, Facebook offre même un outil facilitateur pour convertir automatiquement les articles blog en articles instantanés. Publier via Instant Articles est donc à la portée de tout blogueur.

Voilà pourquoi il n’y a pas de duplicate content

Mais certains s’inquiètent. Si Instant articles publie sur son réseau social le même contenu que l’article publié sur le site d’origine, Google ne va-t-il pas pénaliser l’éditeur en pensant qu’il s’agit de pages en doublons ? Comme AMP, Instant Articles se veut « duplicate content proof ». Le plugin permettant de créer automatiquement une version Instant Articles ou AMP d’un article sur WordPress est paramétré pour indiquer à Google qu’il existe deux versions du même article, grâce à l’implémentation de deux balises différentes. Il n’y a donc pas de problème de duplication de contenu.

Google AMP, Apple news et FIA : comment s’en sortir ?

Publier ses articles sur le web mobile est devenu un véritable casse-tête pour les éditeurs qui veulent être présents sur tous les formats. Qu’à cela ne tienne ! Facebook propose depuis peu une nouvelle arme de séduction : une extension pour le SDK permettant de générer les trois versions d’un même article.

Influez sur la note actuelle
[Total: 6 Moyenne: 4.2]

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cet article un peu rassurant parce que oui la question du duplicate se pose (et est posée par certains clients).
    Pour ma part si je vois régulièrement des articles AMP apparaitre dans les SERPs je suis plus dubitatif du côté des instants articles de FB.
    Alors je serais assez preneur d’exemples si jamais 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here