Déclassement dans le SERP Google, pourquoi moi ?

Des pénalités qui coulent le positionnement de votre site web

Un déclassement est l’une des pénalités infligées par Google en cas de non-respect de ses règles d’utilisation. Votre site web, jusque là bien au chaud en première page, dégringole alors de quelques places dans le SERP. Le moteur de recherche modifie ainsi volontairement votre positionnement jusqu’à réparation de l’erreur commise.

Comment savoir si vous êtes victime d’un déclassement par Google ?

Vous avez observé une chute de votre site dans le SERP sur une ou plusieurs requêtes : il va falloir enquêter pour savoir si votre site a perdu petit à petit sa place de leader, ou a été sanctionné par l’équipe Search Quality de Google.
Votre site est-il toujours mis à jour régulièrement ? Avez-vous une stratégie de netlinking encore active ? Si ce n’est pas le cas, peut-être que les sites de vos concurrents ont gagné en efficacité et sont tout simplement passés devant vous…
Parmi les déclassements possibles, les webmasters en ont identifié trois courants, appelés « position 6 penalty », « minus 30 » et « minus 60 ». Si votre page se retrouve à la 6e place (sous la barre de flottaison), ou a dégringolé de 30 ou 60 places, vous vous êtes sans doute fait sanctionner par Google.
Bon à savoir : en général, le webmaster qui reçoit une pénalité manuelle en est informé par le moteur de recherche.

Comment sortir votre page web d’un déclassement Google ?

Le déclassement est parfois considéré comme un type de Sandbox : votre site se retrouve relégué plus bas qu’auparavant pendant un certain temps pour sanctionner un référencement abusif.
Il faut en premier lieu essayer d’identifier la cause du problème, afin de pouvoir la réparer. Vous avez sans doute employé des techniques que Google considère comme de l’index spamming.
Vérifiez l’optimisation de votre site : allégez-la tout particulièrement sur les mots correspondant à la requête sanctionnée dans les SERPs. Examinez également votre stratégie de netlinking : il existe de nombreux outils pour vérifier la qualité de vos backlinks. Éliminez aussi les liens entrant et sortant de mauvaise qualité et diversifiez vos ancres.

Conseils à ceux qui n’ont pas identifié la source de leurs pénalités

Tout d’abord, patience : l’équipe Google ne va pas réexaminer votre site dans les minutes qui suivent. Pensez à signaler les réparations effectuées via la page Google Search Console avant de tenter une autre solution.
Enfin, utilisez-vous bien la même version de Google (.com ou .fr) et depuis le même endroit ? Car le moteur de recherche prend en compte la géolocalisation dans l’affichage de ses résultats…