Tout savoir sur les algorithmes Google et dynamiser son SEO
Un livre ouvert avec des lunettes posées dessus

Ces filtres qui régissent votre référencement et votre position dans les SERPs

Les algorithmes de Google sont ces processus informatiques qui permettent de transformer une requête en une liste de résultats. Régulièrement, de nouveaux filtres améliorent la pertinence des SERPs (Search Engine Results Pages). Pour assurer votre référencement, une bonne connaissance des filtres Panda, Penguin ou encore Colibri et de leur impact sur les pratiques SEO est nécessaire.

Vous connaîtrez l’essentiel avec ce tour d’horizon des algorithmes signés Google

Le positionnement des sites dans les SERPs, Google l’opère grâce à ses algorithmes, qu’il essaie de rendre chaque jour plus performants. Il en ajuste donc les paramètres, en fonction des résultats constatés et des évolutions du web. Selon Google, son algorithme prend en compte environ 200 signaux différents ! Un rédacteur SEO se doit d’en connaître les grandes lignes pour ne pas faire d’erreur. Voici un tour d’horizon des principaux filtres du géant moteur de recherche.

Google Panda (dès 2011) : Tourné vers les aspects onsite, il sanctionne les sites de mauvaise qualité, les contenus sans intérêt, le spam et le duplicate content.

Google Penguin (dès 2012) : Davantage centré sur les pratiques offsite, Penguin sanctionne le référencement abusif et les techniques black hat. Il n’aime guère le netlinking de masse et de mauvaise qualité.

Google Colibri (dès 2013) : Véritable révolution touchant 90 % des requêtes mondiales, Colibri change la manière dont le moteur de recherche appréhende les requêtes. Google est désormais capable de comprendre le langage naturel et interprète l’intention de l’utilisateur cachée derrière sa question.

Google « Pigeon » (dès 2015 à l’international) :  S’attèle aux requêtes locales. Il repère les recherches nécessitant une réponse géographiquement ciblée, faisant de la géolocalisation un critère important.

Compatibilité Mobile (dès 2015) : Cette mise à jour s’applique aux requêtes envoyées depuis des appareils mobiles. Elle favorise les pages web avec version mobile ou entièrement responsive.

Le cas Google Phantom : Les experts en SEO notent parfois de profonds changements dans les SERPs, sans annonce officielle de Google. En 2013 et 2015, Glenn Gabe a ironiquement baptisé ces gros changements « Phantom » et « Phantom 2 ». À l’image de Panda, ces modifications de l’algorithme auraient privilégié les contenus de qualité et sanctionné les sites aux publicités trop présentes.

Avec tous ces filtres, comment favoriser votre référencement ?

Les filtres se multiplient et les mises à jour changent parfois la donne, mais on peut dégager une direction générale prise par Google : son algorithme semble exiger de plus en plus de qualité et de fraîcheur aux sites indexés.
En résumé, si vous produisez régulièrement un contenu intéressant et fouillé, prenez la peine de baliser vos textes selon les pratiques SEO (sans les sur-optimiser) et construisez un netlinking de qualité, vous n’aurez a priori aucune raison d’être pénalisé.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •