Ma profession, Rédacteur Web — Et je coûte Super cher !

7
302
views
Superman en plastique avec écrit

Le métier, c’est écrire bien pour des machines, et mieux encore pour les humains

Le métier de rédacteur Web semble toujours facile, à écouter les amis, la famille, les inconnus à qui vous en parlez. C’est un travail d’ouvrier pour certains, quelque chose de si secondaire qu’on n’hésite pas à en déléguer la tâche à des fermes d’esclaves postées sur des îles lointaines. Ce ne sont que des mots après tout, rien de compliqué. Cela doit plaire suffisemment aux machines pour convaincre les moteurs de recherche de valoriser un site afin d’y attirer de la clientèle.
Mais, malgré les idées reçues, cette profession n’est pas anodine, et, au contraire, nécessite de très sérieuses compétences pour être menée à bien. Vous voulez en savoir plus ?

Rédacteur Web, un métier aux mille tarifs !

Qu’est-ce qui justifie un tarif de rédacteur Web ? On demande la même tâche à deux scribouillards, et l’un coûte 5 fois moins cher que l’autre. Scandale, abus ?

En tant que recruteur pour SEOmantique, combien j’en ai entendus, des rédacteurs, se plaindre de nos conditions. On ne paie pas assez pour certains, on demande trop de travail pour d’autres. « Je me rends compte qu’il est trop difficile d’écrire pour des machines et des lecteurs en même temps », nous en a dit un, au terme d’un essai infructueux. « Vous payez une misère pour la qualité de travail que vous exigez ! », m’a affirmé une ancienne journaliste d’un quotidien national.

Pour être franc, mettre des mots-clés dans des cases, c’est au niveau de la maternelle que ça s’apprend, avec les trous en triangle ou en carré. Écrire un contenu vide, rempli d’emphase et sans réelle substance, c’est facile, et c’est normal que ça ne coûte pas cher. Pomper un article existant en le paraphrasant, ça ne doit pas être couteux non plus, c’est un fait. Et si le style est incohérent, mêlant un vocabulaire de cuisine avec un autre de Haute-Montagne, peu importe. Du moment que ça ne coûte rien et que ça fait le travail. Et au moins vous aurez fait des économies.

Notre grille tarifaire, pour exemple, a semblé élevée à certains clients, qui me parlent d’une forte concurrence rivale et affamée, proche ou lointaine, prête au sacrifice, qui traite leur commande en moins d’une vingtaine de minutes, mais rend un travail contenant des fautes, des informations non vérifiées, un SEO à la truelle, ce qui impose parfois une relecture avant publication.
Soit. Nous ne nous sentons pas concurrencés par ces collègues. Nous ne faisons pas le même métier.

Notre réponse dans ces cas-là, c’est simplement « Si vous nous trouvez trop chers, c’est que vous n’êtes pas notre client ». Il faut distinguer une segmentation par strate du marché de la rédaction Web. Chaque rédacteur a sa clientèle-cible, et il est normal qu’on indexe chacun notre tarif sur 3 critères :

  • Le niveau de formation en SEO
  • La qualité générale du contenu
  • Le résultat obtenu

Notre équipe est formée en SEO par de grands noms, et rédige sous contrôle d’un relecteur et d’une correctrice. Cette équipe a été sélectionnée pour ses qualités rédactionnelles naturelles, qui ne se limitent pas à la langue maternelle et au niveau d’écriture du lycée, mais à une expérience de journaliste ou de communicant de plusieurs années pour la plupart.

Nous avons eu quelques écrivains, quelques professeurs, des reporters. Seule la qualité comptait, mais les profils avaient finalement tous en commun une vraie expérience de l’écriture et du Web.
Pour le résultat, c’est justement ce qui satisfait nos clients, ceux qui paient un prix convenable pour une à deux heures de travail par article (à la différence des 20 minutes vues plus tôt). Les textes sont attractifs, documentés, sans faute, dans un style agréable et pédagogique, avec les personas qui les caractérisent. La communication de ces clients devient forte, avec un discours positif sur leur marque. Leurs lecteurs sont satisfaits. Le contenu de leur site est crédible.

Nous sommes des artisans, amoureux du travail bien fait, et nous n’acceptons jamais la médiocrité. En nous laissant aller à notre nature, nous rejoignons les clients qui ont la même volonté que nous de réaliser un travail dont ils sont fiers chaque jour.

Rédacteur Web, la vérité, c’est du pire au meilleur !

Le profil d’un rédacteur Web ne se détermine pas qu’à son tarif, ou à sa « passion des mots » (qui équivaut à « la paix dans le monde » des miss). Nous avons auditionné près d’une centaine de WebWriters depuis nos débuts et seule une poignée dans le lot nous a rejoints. Parmi les prétendants, tous les tarifs se pratiquaient, sans réelle justification.

Ceux venant du monde de la presse des années 2000 s’étonnent de toucher deux fois moins qu’avant pour leur feuillet, et ceux venant des plates-formes allemandes en ligne s’extasient de voir un tarif dix fois supérieur à ce qu’ils touchaient auparavant.

La qualité d’un rédacteur n’est pas uniquement liée à sa simple plume. Il s’agit avant tout de discipline, de formation, d’expérience, de volonté de remplir l’objectif du client, qu’il soit grand ou petit. Comme pour tout artisan, il y a exigence et savoir-faire.

J’ai vu des arborescences de cocon, rédigées en interne par l’équipe de comm’ être, ma foi, pas mal écrits, mais sans aucune logique sémantique. Les mots-clés, balancés au lance-pierre, ne marquaient aucun glissement entre les items de la map. Les règles de base de la structure en Hx n’étaient pas respectées. Il manquait à ces rédacteurs la connaissance des moteurs de recherche, et ce qui m’a interpellé, c’est que ces informations, aujourd’hui facilement disponibles, ne les ont juste pas intéressés. Et leur entreprise, peu au fait de ce savoir-faire, n’a pas pu s’en rendre compte, trouvant les textes pas trop mal écrits, simplement. Soit. Mais ça ne marchera pas.

Un rédacteur Web doit savoir passer le temps nécessaire sur un contenu pour le rendre le plus performant possible. Écrire ces articles est d’une complexité affolante : respecter un style, un discours, un persona, une information qualitative d’une réelle utilité pour le lecteur, un copywriting efficace et un SEO sans faille, cela prend du temps pour être bien fait. Méfiez-vous de ceux qui vous disent le contraire.

Notre métier, on en est fier. Il nous apprend la documentation et la communication, le référencement et la maîtrise stylistique. Nous parlons, au nom de grandes enseignes, à un public qui a besoin qu’on l’aide et qu’on l’informe, mais aussi qu’on le séduise et qu’on le rassure. Chaque article que nous sortons répond à un briefing de plusieurs pages, pour ne jamais décevoir le client ou ses lecteurs. Ceci a un niveau d’expertise requis, un temps d’investissement nécessaire, un prix.

Et si vous nous trouvez trop chers, encore une fois, c’est simplement que vous n’êtes pas notre client.

Et s’il ne fallait qu’un seul critère pour sélectionner son rédacteur Web ?

Vous cherchez à recruter un rédacteur freelance ou salarié pour votre entreprise ? Ils sont légion en France, et encore plus en Offshore. Comment le trouver parmi cet océan de candidats à la compétence plus ou moins autoproclamée ? Voici la technique qui peut être la plus pertinente.

Demandez-lui deux textes qu’il a déjà rédigés pour un autre client. À moins qu’il ait signé une clause de confidentialité, il a tout à fait le droit de vous les envoyer.
Regardez ses textes et cherchez les fautes, les erreurs en SEO, la qualité de ton, la richesse de vocabulaire. Observez simplement si leur lecture satisfait pleinement votre curiosité sur le sujet, s’il a su maintenir votre attention tout du long.

Bref, si vous trouvez que ces textes sont imparfaits ou critiquables, passez votre chemin : Il l’a livré à un client tel quel, et quelqu’un, qui aurait pu être vous, a ces mauvais articles postés sur son site à présent. Ça vous en apprend déjà beaucoup sur le niveau d’exigence de ce rédacteur ou des clients qu’il cible.
Si les deux textes vous satisfont, faites-lui passer un essai avec un briefing précis, et vérifiez s’il l’a respecté en son entier au moment de son rendu.

La personne que vous recherchez ne maîtrise pas forcément l’ensemble des compétences nécessaires à la rédaction Web Premium, mais elle possède la discipline et l’exigence suffisantes pour tenter de répondre au mieux à votre demande et pour se former en conséquence si besoin.
Si vous déterminez cela en elle, vous tenez votre meilleur candidat. Voici le critère le plus important selon moi : La fiabilité.

Influez sur la note actuelle
[Total: 3 Moyenne: 4.7]
David Gos

David Gos

Content Manager chez SEOmantique
Responsable de SEOmantique, rédacteur et ancien rédacteur-en-chef, je travaille à harmoniser et garantir la qualité de travail et de production de notre équipe.
David Gos
Partager
  • 301
  •  
  •  
  • 9
  •  
  •  
    310
    Partages

7 Commentaires

  1. Bonjour M Gos et merci pour tous ces conseils avisés! Etant moi-même en train de réfléchir à une reconversion vers le métier de rédacteur web je suis friand d’avis de professionnels. J’ai tenté l’inscription sur les fameuses plateformes et j’ai souvent obtenu la note maximale à leurs tests. Mais je rechigne à répondre aux propositions tellement les tarifs sont au rabais. Je suis entièrement d’accord avec vous en ce qui concerne le coût de votre travail. Je suis ingénieur en recherche et développement et nous refusons souvent des clients qui ne veulent pas payer pour une expertise de qualité. Je compte bien aborder mon projet de reconversion de la même manière, il ne faut jamais se brader, l’objectif est de gagner sa vie, surtout lorsqu’on veut travailler en freelance!
    Je pense avoir besoin d’être rassuré, j’ai besoin de prendre confiance pour me lancer!

  2. Bonjour Arnaud,
    Comme dans tout domaine, il faut un temps pour faire ses preuves avant de pouvoir atteindre le tarif qu’on s’est fixé. Il y a beaucoup de demandes, mais la majorité est à un tarif bas. Le contenu n’est interessant pour ces clients que d’un point de vue SEO. Un bon rédacteur aujourd’hui gravit les échelons et change ses gammes de clients au fil de sa progression. Il y a toujours de la demande pour des textes intelligents, bien écrits, SEO et de grande qualité, et pour le coup bien payés. Je vous souhaite bonne réussite. Vous pouvez me proposer quelques textes d’exemple de votre travail quand votre statut permettra la facturation de vos écrits.

  3. Bonjour David, merci pour cet article qui tire la qualité vers le haut. C’est si rare que cela a le mérite d’être souligné. Certaines personnes ne réalisent en effet pas du tout le travail incontournable en amont AVANT la rédaction (documentation etc.), ainsi que toutes les compétences nécessaires (vous le décrivez très bien). Si c’est si facile d’écrire, pourquoi leur site web est vide ? Pourquoi ne le font-ils pas eux-mêmes ? Pourquoi chercher à faire appel à un prestataire ? La qualité à un prix : on ne peut pas rouler en Audi TT pour le même tarif qu’une 2 CV. J’ajoute que si on ne rémunère pas les professionnels à leur juste valeur, un jour il n’y en aura plus. Au plaisir d’échanger avec vous en privé sur votre manière de travailler et vos tarifs associés, l’entreprise pour laquelle je travaille est susceptible de faire appel à vos services. A très vite sur votre blog !

  4. Merci Grégory, c’est vrai qu’il devient de plus en plus difficile de faire entendre la dimension artisane de notre travail. On nous confond ici avec des plate-formes de rédaction, on critique nos prix qui sont dans la moyenne pourtant, mais j’ai aussi de nombreux clients qui nous demandent de reprendre des textes commandés ailleurs pour garantir une meilleure image à leur entreprise. Ce n’est pas la qualité qu’on paye ici, c’est la fiabilité. Et c’est important d’avoir un partenaire fiable lorsqu’il parle à votre place à votre public. A bientôt, au plaisir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here