Rédacteur freelance, comment trouver ses premiers clients ?

0
205
views

4 conseils pour rédacteur web débutant à la recherche de commandes

Vous avez un statut juridique de rédactrice ou rédacteur web et le clavier au bout des doigts, prêt à remplir votre carnet de commandes. Face au silence de votre boîte mail pro, vous vous posez encore une question : quand on est freelance débutant, où trouve-t-on ses premiers clients ? Appliquez dès maintenant ces 5 techniques pour devenir rapidement un rédacteur débordé de travail.

1er conseil : créez votre page web de rédacteur freelance professionnel

Si vous n’avez aucune compétence web, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour la réalisation de votre site internet. Mieux vaut une page simple, mais bien présentée qu’un site complexe, mais amateur : votre page professionnelle est votre vitrine, soignez-la.

Veillez à ce qu’elle ne soit pas seulement un CV jamais actualisé. Au contraire, pour booster son référencement naturel, tâchez d’y publier régulièrement du contenu intéressant. Si vous pensez vous spécialiser dans un champ de rédaction, créer des articles pointus montrant votre expertise dans ce domaine est une excellente idée pour faire venir les clients à vous.

Enfin, soyez présent en ligne de manière générale. Cherchez les groupes liés à la rédaction web sur Facebook, suivez vos collègues sur Twitter, LinkedIn et Instagram : beaucoup d’offres d’emploi y circulent, donnez-vous l’opportunité d’y avoir accès.

2e méthode : le réseau, cette source de clients intemporelle

Maintenant que vous avez un site web pro à présenter, cultivez votre réseau ! La majorité des freelancers obtiennent leur première commande grâce à une connaissance. Vous pensez peut-être ne connaître personne en rapport avec votre nouveau métier ? C’est le moment de reprendre contact avec vos amis du lycée.

Si vous êtes intéressé par l’écriture au point de vouloir devenir rédacteur, vous avez peut-être suivi des études littéraires, ou mieux encore, de communication. Alors vous pouvez être certain que plus d’un ancien ami travaille aujourd’hui dans le web, qu’il soit social media manager, SEO, ou même webdesigner. Tous ces métiers sont en contact avec des clients qui ont besoin de création de contenus pour leur site web, alors faites-vous connaître !

3e solution : ne soyez pas un rédacteur isolé, explorez votre environnement

Les opportunités au niveau local ont au moins deux versants : le réseau professionnel constitué par les collègues du web et vos clients potentiels.

Entourez-vous d’autres rédacteurs web

Devenir freelance, ce n’est pas s’isoler : cherchez plutôt à intégrer de nombreux groupes professionnels situés près de chez vous. Cela peut être une association de freelancers, un groupe dédié aux métiers du web, et les femmes qui travaillent grâce à internet comme Girlz in Web. Vous pouvez également rencontrer vos futurs collaborateurs dans les espaces de coworking de votre quartier ou dans les slow cafés. En plus de vous y rendre pour travailler, assistez aux évènements qui y sont organisés : conférences, rencontres, débats, toutes les occasions sont bonnes pour vous former et étendre votre réseau.

Comment devenir un rédacteur web croulant sous les commandes ?

Prospecter au niveau local peut révéler d’autres richesses : les entreprises de votre quartier. En ligne, vous avez du mal à vous démarquer. En tant que débutant, vous n’avez pas grand-chose, voire… rien à montrer comme exemple de votre travail. Les potentiels clients qui vous trouvent sur internet peuvent vous comparer en un clic avec des dizaines d’autres rédacteurs web…

Au contraire, l’entreprise implantée près de chez vous, le livreur indépendant qui vous a dépanné plus d’une fois ou même votre coach de sport sont peut-être tellement en retard dans leur communication web qu’ils n’ont même pas de site internet ? Expliquez-leur l’intérêt de la démarche et la visibilité qu’ils gagneraient à être présents en ligne. Puis, envoyez-les à Julia, votre amie de la fac devenue web designer et prenez en charge la production de contenus. Non seulement Julia vous renverra sans doute l’ascenseur un jour, mais vous avez désormais un exemple de votre travail à montrer sous la forme d’une URL !

People hangout together at coffee shop

Le secret le mieux gardé des rédacteurs freelance pour trouver des clients

Vous l’avez lu partout : « les plateformes de rédaction sont le diable », « ne vous bradez pas », « n’y mettez pas les pieds », « vendez vos textes au tarif que vous méritez ». Dès qu’ils en sont sortis, les rédacteurs web critiquent sans freins ces sites d’écriture à la chaîne. La vérité, c’est pourtant que la majorité d’entre eux en est passée par là. Une fois n’est pas coutume, je vous donne mes 3 bonnes raisons de commencer par ces redoutables plateformes de rédaction.

Découvrez si vous êtes vraiment fait pour devenir rédacteur web

Vous avez toujours aimé écrire et souhaitez faire de votre passion votre métier ! Mais vous êtes-vous déjà frotté à un cahier des charges très contraignant ? Entre l’écriture plaisir et la rédaction travail, il y a un gouffre qui désillusionne plus d’un rédacteur en herbe. Si vous n’avez jamais encore essayé d’écrire pour le web, acceptez quelques commandes sur les plateformes de rédaction. C’est un moyen facile de découvrir le métier sans vous mouiller. Après 50 fiches-produit rébarbatives, si vous êtes toujours motivé, vous pouvez passer au niveau supérieur.

Sortez enfin du cercle vicieux qui bloque les débutants

Trouver sa première mission, c’est toujours, comme pour tout premier emploi, le serpent qui se mord la queue. Vous voulez écrire vos premiers textes pour avoir de l’expérience, mais aucun client ne passe commande auprès de vous, car vous n’avez pas d’expérience… Sortez de ce cercle vicieux, et produisez vos premiers textes. Certes, ils ne seront pas très intéressants, et ils seront sous-payés : mais vous aurez enfin un exemple de vos compétences rédactionnelles à montrer.

Contournez les plateformes pour obtenir de véritables commandes

Il existe plusieurs techniques pour éviter les restrictions de ces sites web. Certains sont comme des banques de textes à écrire. Vous en sélectionnez un, prêt à rédiger, sans aucun contact avec le client final : ces plateformes ne sont d’aucun intérêt pour vous !

D’autres vous permettent de discuter avec l’auteur de la commande. Soyez sélectif, et choisissez les missions les mieux payées et les plus intéressantes. Votre texte a plu ? Attendez quelques jours, voire quelques semaines, et contactez votre client en cherchant votre texte via Google. S’il a apprécié votre travail, il y a de fortes chances qu’il accepte de vous payer un tarif raisonnable pour bénéficier à nouveau de la qualité de vos prestations !

Enfin, d’autres sites comme Hopwork servent simplement à la mise en relation des freelancers avec de nouveaux clients. Ici, vous fixez vous-mêmes les prix ! S’il est difficile d’être visible dans la masse, vous ne perdez rien à y créer votre profil.

Fort de vos expériences ainsi glanées, vous gagnez en crédibilité et pouvez commencer à démarcher d’autres clients, dans vos domaines de prédilection.

Comment fixer votre tarif de nouveau rédacteur freelance ?

Si l’une de ces méthodes fonctionne immédiatement, facturez immédiatement votre travail à sa juste valeur ! Mais si vous devez en passer par les plateformes de rédaction pour obtenir vos propres clients, vous ne pourrez pas immédiatement doubler vos prix. Augmentez petit à petit, mais surtout, veillez à ne pas rester bloqué dans ces systèmes d’écriture au rabais : utilisez-les comme un levier pour apprendre et débuter, n’en faites pas votre prison !

Et vous, quelles techniques avez-vous employées pour dénicher vos tout premiers clients ?

Influez sur la note actuelle
[Total: 12 Moyenne: 3.9]
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here