Rédacteur web en France : comment choisir le statut idéal ?

1
108
views
Statut d'entrepreneur

Indépendant ou salarié, 6 options possibles pour lancer son activité !

Vous souhaitez lancer votre activité en tant que rédacteur web ? Il est essentiel en France de se poser tout d’abord la question du statut administratif qui conviendra le mieux à votre situation. De l’indépendant au salarié, plusieurs options s’offrent à vous, présentant des degrés d’autonomie et d’accompagnement différents. Choisissez avec discernement en fonction de votre personnalité et de vos objectifs !

1. Décrochez un poste de rédacteur web en entreprise !

Le salariat est un statut qu’adoptent de nombreux rédacteurs et rédactrices web. Certaines entreprises font le choix de choisir cette expertise en interne plutôt que de la sous-traiter à des indépendants.

Femmes devant écran

Il peut s’agir de sociétés aux divers secteurs d’activité qui embauchent un rédacteur ou une rédactrice web au sein de leur service communication, ou encore d’organisations spécialisées telles que :

Le rédacteur web salarié bénéficie de tous les avantages propres à ce statut, à savoir une certaine sécurité (salaire, congés payés etc.), une bonne couverture sociale, l’absence de prospection, l’intégration au sein d’une équipe, la possibilité d’évoluer dans la société etc.

2. Le statut le plus répandu en France : optez pour l’autoentrepreneuriat !

Cependant, un des statuts les plus répandus parmi les rédacteurs et rédactrices web de l’Hexagone est certainement la micro-entreprise, plus connue sous le terme d’auto-entrepreneuriat. Cette solution permet de se lancer en tant que freelance dans des conditions administratives simplifiées, sachant qu’elle a connu des modifications de taille en ce début d’année 2018 !

3 avantages et 3 inconvénients d’une activité en tant qu’auto-entrepreneur

L’autoentrepreneuriat est considéré par beaucoup comme le statut idéal pour les rédacteurs web freelance qui décident de lancer leur activité en France :

  • Ce statut est simplifié sur le plan administratif et exige simplement la création d’un compte bancaire dédié ainsi que la déclaration mensuelle de son chiffre d’affaires sur une plateforme unique – l’inscription peut se faire en une après-midi

 

  • Le rédacteur web auto-entrepreneur ne reverse que 22% maximum de son chiffre d’affaires en charges sociales (à ne pas confondre avec l’impôt sur le revenu). À noter que sur les 3 premières années de son activité, il peut bénéficier de l’ACCRE, une exonération partielle et progressive de ses charges sociales

 

  • Le rédacteur web qui opte pour la micro-entreprise n’engage aucun frais (de comptable, de rédaction des statuts etc.) au lancement de son activité.

businessman

Cependant, toutes les bonnes choses ont leurs limites et ce statut comporte aussi certains inconvénients :

  • L’auto-entrepreneur ne peut pas dépasser un certain seuil de chiffre d’affaires

 

  • Sa couverture sociale est réduite au minimum (il doit se charger lui-même de s’assurer auprès d’une mutuelle, ne dispose pas de congés payés et son patrimoine est engagé en cas de litige)

 

  • Les rédacteurs ou rédactrices web en micro-entreprise sont très libres, mais sont également livrés à eux-mêmes : ils ne bénéficient pas d’accompagnement particulier pour prospecter, entretenir leur réseau ou lancer leur activité. Ils doivent donc tout apprendre par eux-mêmes, depuis la rédaction d’une facture à la constitution d’un dossier pour un appel d’offre.

Exploitez les récentes optimisations accordées à l’indépendant autoentrepreneur

Le gouvernement d’Emmanuel Macron a procédé en janvier 2018 à une réforme du statut d’auto-entrepreneur. Le changement le plus remarquable est l’augmentation du seuil du chiffre d’affaires, qui s’élève désormais pour les prestations de services à 70 000 € HT (contre environ 33 000 € en 2017).

entrepreneur

Cependant, les auto-entrepreneurs qui dépassent le plafond initial de 33 200 € doivent facturer la TVA à partir de cette première limitation de CA. Pour découvrir en détail l’ensemble des évolutions du statut (couverture sociale, charges sociales, imposition etc.), n’hésitez pas à consulter la documentation disponible sur la plateforme.

3. Statut hybride : comment devenir rédacteur web en portage salarial

Il se peut que vous recherchiez l’opportunité de développer votre activité de manière autonome tout en ayant des réticences à renoncer au confort inhérent au statut de salarié. Vous pouvez alors vous tourner vers le portage salarial, le principe étant le suivant : le salarié de l’entreprise de portage est rémunéré par cette dernière tout en gérant son activité de manière autonome, en démarchant ses clients et en exécutant les missions en fonction des conditions qu’il aura négociées.

La société de portage prélève sur la rémunération du salarié des frais de gestion ainsi que les charges sociales et fiscales correspondantes. En échange, l’entreprise de portage s’engage à :

  • Contrôler l’activité de son salarié
  • Lui donner accès à des service d’accompagnement et de conseil
  • Souscrire une assurance de responsabilité civile et professionnelle.

4. Devenez rédacteur web au sein d’une CAE pour un accompagnement personnalisé

Une autre possibilité si vous redoutez l’isolement propre aux freelances est de devenir entrepreneur-salarié au sein d’une CAE (Coopérative d’Activités d’Entrepreneurs). Vous bénéficiez ainsi d’un statut de salarié en CDI, d’une protection sociale et d’un accompagnement (comptable, conseillers, coaches…) tout en ayant la possibilité de développer librement votre activité.

winner devant ordi

L’avantage de ce statut est que vous vous retrouvez d’entrée de jeu au sein d’un réseau, en compagnie d’associés. Vous n’êtes pas seul(e) face à l’immensité de la tâche qui vous attend. En revanche, vous devez reverser entre 10 % et 20 % de votre chiffre d’affaires à la Coopérative.

5. Optez pour le statut de l’entreprise unipersonnelle : la SASU !

Vous pouvez également opter dès le début pour un statut entreprise tel que la SASU, la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle. Comme son nom l’indique, elle n’engage qu’un seul associé unique et présente de nombreux avantages :

  • Pas de plafond de chiffre d’affaires
  • Un statut assimilé à celui de salarié en tant que président associé unique
  • Une protection sociale équivalente à celle des salariés affiliés au régime général de la Sécurité Sociale
  • Pas d’imposition personnelle sur les bénéfices réalisés par l’entreprise, mais soumission des bénéfices à l’impôt sur les sociétés
  • Pas de charges sociales sur les dividendes
  • Responsabilité engagée dans la limite des apports initialement prévus.

Cadre dynamique mais assis

En revanche, le président de la SASU ne peut pas toucher l’assurance chômage, doit faire rédiger des statuts précis par un juriste et publier une annonce officielle pour son lancement d’activité, obtenir un certificat de dépôt de fonds (pour les apports en numéraire) et faire tenir sa comptabilité par un comptable (idéalement).

6. Ultime option de statut : comment lancer son EURL en tant que rédacteur web ?

Enfin, L’EURL – Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée – désigne une SARL qui n’engage qu’un seul associé. L’avantage principal de ce statut est que la responsabilité de l’entrepreneur ne s’étend qu’à ses apports en numéraire ou en nature et n’engage pas son patrimoine personnel (sauf exception).

Il est cependant obligatoire de faire rédiger des statuts, les frais engagés peuvent être conséquents et le formalisme du statut est parfois dissuasif.

Conseil d’indépendant : préparez bien en amont le lancement de votre activité !

Si vous décidez de développer votre activité en optant pour un des statuts présentés brièvement dans cet article, le plus important à retenir est sans doute de ne pas foncer tête baissée. Soyez judicieux dans le choix de votre statut, optez pour une solution qui corresponde à la fois à vos besoins et à votre personnalité.

Femme guette l'horizon, mais dans une pièce fermée

Par exemple, il paraît assez peu pertinent d’opter pour l’auto-entrepreneuriat si vous savez que votre chiffre d’affaires va rapidement dépasser le plafond ou que vous êtes allergique à la prospection. Faites donc la liste de vos contraintes et celle de vos aspirations… Vous verrez bien quel statut vous semble alors le plus indiqué !

Influez sur la note actuelle
[Total: 4 Moyenne: 4.8]
Lucie Laval

Lucie Laval

Fondatrice chez Contentactic
Rédactrice web et traductrice (Anglais - Espagnol)
Lucie Laval
Partager
  • 11
  • 1
  •  
  • 5
  •  
  •  
    17
    Partages

1 COMMENTAIRE

  1. SI j’avais lu un article comme ça avant de m’installer ça m’aurait sacrément aidée !!!! Merci Lucie 😉 Je vais même réfléchir à changer de statut !! See U soon !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here