Apprenez à utiliser l’oculométrie pour créer votre contenu

Connaissez-vous l’oculométrie ? Cette technique de scanning par caméra permet de savoir avec précision où se pose votre regard lorsque vous consultez une page web. Attention, nous allons vous suivre à la loupe. Mais rassurez-vous, le eye tracking n’est pas le dernier gadget à la mode chez les espions. C’est une technologie très intéressante à utiliser dans la création de contenu. Découvrez comment optimiser vos articles en vous intéressant aux habitudes de lecture des internautes.

Savez-vous exactement ce qu’est le eye tracking ?

Appelée oculométrie en français, le eye tracking est un ensemble de techniques élaborées pour étudier le regard et le comportement de nos yeux lorsque nous consultons une page web. Il permet de mesurer avec précision le parcours de l’œil, les points que nous fixons et le temps que nous passons sur tel ou tel élément.

L’oculométrie est utilisée depuis longtemps en marketing et en publicité. Les supermarchés s’en servent même pour organiser leurs rayons. Cette technique s’exporte désormais dans le secteur du web, du SEO et des SERP. Et elle a de nombreuses choses à nous apprendre.

eye tracking exemple

Comment fonctionne le eye tracking ?

En utilisant des caméras miniaturisées fixées sur le regard des internautes, des chercheurs ont réussi à mettre en évidence les zones sur lesquelles le regard se pose lorsqu’ils lisent une page de texte. Les différents capteurs et caméras emmagasinent des informations et sont capables de déterminer avec précision où se dirigent vos yeux quelles que soient les zones qui captivent votre attention. On retrouve ainsi :

• Des zones rouges qui correspondent aux endroits qui ont réellement retenu l’attention du lecteur
• Des zones moins consultées ensuite, représentées par un dégradé allant de l’orange au blanc. Le blanc étant la zone qui n’est pas du tout captée par notre regard.

Où regardez-vous lorsque vous consultez des articles ?

Vous devez le savoir depuis longtemps, la majorité des internautes ne lisent pas les articles en entier. Le eye tracking a permis d’identifier les habitudes des lecteurs qui consultent un contenu sur le web :

• Généralement, le premier paragraphe d’une page web est le seul (ou presque) à être lu attentivement et dans son intégralité
• À partir du deuxième paragraphe, les choses se compliquent et les lecteurs vont progressivement relâcher leur attention
• Les internautes ont alors tendance à scanner la page en recherchant des informations qui vont captiver leur regard
• S’ils ne trouvent pas l’information qu’ils recherchent, ils vont scanner jusqu’en bas de la page puis rapidement ressortir du site web visité.

Devant un ordinateur

4 conseils pour intégrer l’oculométrie dans votre contenu

Jacob Nielsen est l’un des premiers chercheurs à s’être intéressé au eye tracking. Il a mis en évidence le principe de la lecture en F, un concept que vous devez absolument connaître et maîtriser lorsque vous écrivez vos articles :

• Votre premier paragraphe est le plus important. C’est en le lisant que l’internaute va décider d’aller plus loin ou de passer son chemin. À vous de jouer de vos talents de storyteller
• Utilisez des titres accrocheurs et engageants pour capter l’attention de votre auditoire et freiner le scan du regard avant qu’il arrive à la fin du contenu
• N’hésitez pas à enrichir vos articles avec du contenu multimédia. Une belle photo, une vidéo ou une infographie peuvent attirer l’attention du lecteur
• N’oubliez pas d’utiliser des listes à puces, notamment à la fin de vos articles lorsque l’attention du lecteur est au plus bas.

Maintenant que le eye tracking n’a plus de secret pour vous, il est temps de vous mettre au travail. Mais au fait, quels sont vos secrets maison pour rendre vos articles plus attractifs ? N’hésitez pas à les partager avec nous.

Influez sur la note actuelle
[Total: 4 Moyenne: 5]
Catégories : Communication

Paul Engel

Paul Engel

Rédacteur web voyageur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.