Rédiger une Méta-description

Inciter en deux lignes l’internaute à visiter votre page

La métadonnée description est le court texte situé sous le titre bleu et l’URL d’un résultat d’une page des moteurs de recherche (SERP), parfois après les notes et la date. En programmation HTML, c’est une balise qui indique au robot d’indexation que le contenu rencontré est une description du site. Elle sert également à renseigner les internautes sur la teneur de la page de destination.

Branding 50%
Conversion 50%
SEO 100%
UX Opérationnel 0%

Exploitée par les principaux moteurs de recherche, dont Google, la méta-description affichée dans leurs résultats doit attirer les visiteurs pour augmenter le taux de clic et le trafic vers un site Web. Elle répond à des contraintes d’espace puisque son nombre de caractères est limité. Malgré le soin apporté à sa rédaction, il arrive que le moteur de recherche l’ignore et génère pour le snippet des extraits de la page à visiter qu’il estime plus appropriés à la requête.

En savoir plus sur les contenus SEO

Puzzle et brainstorm

Méta-description : présentation et attractivité

La balise description se place dans le code HTML après la balise Title et avant celle de fin d’en-tête. Elle comporte un nombre très restreint de caractères, revu périodiquement par le moteur de recherche. Plus accrocheuse intégrale que tronquée pour l’internaute, il est préférable que la méta-description ne s’achève pas en points de suspension.

Cette présentation doit inciter à ouvrir la page et se compose d’une ou de plusieurs phrases engageantes et bien rédigées. Son contenu doit faire écho au titre et le compléter en décrivant l’article à visiter. Claire et pertinente, elle doit convaincre l’internaute que cette page va renseigner précisément sa requête. Si la méta contient des données datées, elle devra être régulièrement actualisée sous peine d’être classée comme obsolète.

Chaque page d’un site Internet doit comporter une méta-description unique pour ne pas handicaper son référencement. Le robot considère les doublons comme du contenu dupliqué et les pénalise s’il juge que c’est intentionnel. La méta-description n’est pas une zone chaude dans laquelle doivent impérativement figurer des mots-clés. Elle n’a qu’une incidence indirecte sur le référencement. Attention à ne pas la suroptimiser par une accumulation de mots-clés, une pratique mal vue par Google qui la fera passer pour du contenu indésirable.