Coronavirus : que fait l’État pour aider les freelances ?

Covid-19 : quelles aides pour les micro-entrepreneurs ?

Nous vivons une situation exceptionnelle en France et dans le monde entier avec l’épidémie de coronavirus. En plus d’une crise sanitaire due au Covid-19, nous devons faire face à une crise économique qui n’épargne pas les freelances. Si vous faites face à un ralentissement des missions ou à leur arrêt pur et simple, sachez que l’État s’est engagé à offrir des aides aux micro-entrepreneurs pour ne pas les laisser sur le carreau.

L’État propose le report des cotisations pour les freelances

Même si les revenus irréguliers font partie des règles du jeu du statut de freelance, l’épidémie de coronavirus ne facilite pas la vie des micro-entrepreneurs. Au mois de mars, vous aviez la possibilité de ne pas payer vos cotisations à l’URSSAF. Aucune pénalité de retard n’était appliquée. Cependant, si vous les avez déjà payées et que vous avez été prélevé, vous pouvez faire une demande de remboursement auprès de votre URSSAF. Néanmoins, cela ne vous dispensera en rien de les payer de nouveau dans les trois mois, mais cela peut vous donner une bouffée d’air si le mois d’avril s’avère compliqué en termes de chiffre d’affaires.

Le gouvernement a aussi réfléchi au fait que la crise pouvait durer et que les difficultés pouvaient survenir dans quelques mois pour les micro-entrepreneurs. Régler les charges reportées en une fois peut être difficile… C’est pour cette raison que vous pourrez demander à échelonner vos paiements de charges sociales ainsi que pour les impôts, dans la limite de 12 mois.

Si vous payez au trimestre et que votre échéance est le 30 avril pour les mois de janvier, février et mars, les informations pour bénéficier du report des cotisations seront communiquées prochainement.

Il est aussi possible de demander une aide financière exceptionnelle si vous ne pouvez pas prendre en charge vos cotisations. Il suffit de vous connecter à votre compte autoentrepreneur.urssaf.fr et d’envoyer un message en sélectionnant « gestion de mon auto-entreprise » puis « je rencontre des difficultés de paiement ».

Freelances : comment obtenir les 1500 € du fonds de solidarité ?

Le 25 mars, le gouvernement a annoncé une aide d’urgence à destination des micro-entrepreneurs. Il s’agit d’un fonds de solidarité de 1500 € maximum. Pour en bénéficier, il faudra justifier d’un arrêt de votre activité ou d’une baisse de votre chiffre d’affaires de l’ordre de 50 % ou plus.

L’aide s’adresse aussi bien aux micro-entrepreneurs déclarant leur chiffre d’affaires mensuellement que trimestriellement :

  • Pour les entreprises créées avant mars 2019, il faudra que le chiffre d’affaires de mars 2020 soit inférieur de 50 % ou plus à celui de mars 2019.
  • Pour les entreprises créées après mars 2019, le chiffre d’affaires de mars 2020 devra être inférieur de 50 % ou plus à votre chiffre d’affaires mensuel moyen.
  • Si vous avez pris un congé maternité ou un arrêt maladie en mars 2019, le montant de l’aide octroyée sera calculé en fonction de votre chiffre d’affaires mensuel moyen entre le 1er avril 2019 et le 29 février 2020.

Par exemple, si votre chiffre d’affaires était de 2000 € en mars 2019 et qu’il est de 1000 € en mars 2020, vous toucherez 1000 € d’aide pour compenser vos pertes.
Si en revanche, votre chiffre d’affaires était de 3000 € en mars 2019 et que vous n’avez touché que 500 € en mars 2020, l’aide sera de 1500 € (le plafond), même si vous avez une perte de 2500 €.

Pour bénéficier de l’aide, il faudra faire votre déclaration entre le 31 mars et le 30 avril 2020 sur le site impots.gouv.fr, dans votre espace particulier. Depuis votre compte, il faudra accéder à votre messagerie sécurisée et sélectionner « Je demande l’aide aux entreprises fragilisées par l’épidémie de Covid-19 ». Vous n’aurez plus qu’à remplir le formulaire en indiquant :

  • Le nombre de salariés de votre entreprise (inférieur à 10)
  • Votre CA de mars 2020
  • Votre CA de mars 2019 (ou alternatives en fonction de votre situation)
  • Le montant de l’aide à laquelle vous pouvez prétendre.
  • Il vous sera également demandé de joindre votre RIB.

Vous n’y avez pas droit ce mois-ci ? Ce n’est que partie remise : le fonds de solidarité a été annoncé pour trois mois (mars, avril, mai). Il pourrait être prolongé pour trois mois supplémentaires en fonction de l’évolution de la situation.

D’autres aides sont proposées aux micro-entrepreneurs

L’aide financière exceptionnelle de l’URSSAF et du CPSTI, l’indemnisation en cas de garde d’enfants à domicile, l’aide aux cotisants en difficulté… Vous pouvez tenter de bénéficier de plusieurs aides pour limiter les pertes. Rendez-vous sur le portail-autoentrepreneur.fr pour connaître vos options !

Influez sur la note actuelle
[Total: 8 Moyenne: 4.8]

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.