Freelances ! Faites attention à votre santé !

santé des freelance

Les problèmes liés au travail sédentaire et quelques pistes d’amélioration

On entend souvent parler des maux de posture et des troubles mentaux liés au travail en entreprise, sur des postes physiques ou administratifs. Les freelances peuvent aussi être touchés par ces mêmes problèmes de santé à cause de leur travail sédentaire quotidien. Il est important de faire attention à son corps et à son esprit ! Pourquoi ne pas essayer certains axes d’amélioration à intégrer dans votre quotidien d’indépendant ?

 

Santé des freelances : pourquoi faut-il faire attention ?

 

Les freelances qui exercent dans les métiers du digital doivent être attentifs à leur santé. Contrairement à la majorité des salariés, il n’existe pas de médecine du travail pour les indépendants afin d’étudier leurs habitudes au travail et leur donner des conseils pour prévenir certains désagréments.

En tant que freelance, vous devez être attentif aux possibles problèmes provoqués par le travail sédentaire.
Que vous soyez rédacteur web, community manager, graphiste ou tout autre métier que vous exercez majoritairement assis derrière un ordinateur, vous êtes sédentaire.

On parle ici de travail sédentaire défini par le Larousse comme un métier « dont la profession n’exige pas de déplacements fréquents hors du lieu où elle s’exerce ».
Donc, même si vous n’êtes pas sédentaire dans votre mode de vie, vous êtes sédentaire dans votre mode de travail.

Par exemple, chez SEOmantique, Paul est nomade digital, mais son activité de rédacteur web fait de lui un sédentaire. On peut donc dire qu’il a un boulot « nomade-sédentaire » dans le sens où il a les fesses vissées sur sa chaise quand il rédige, et ce même s’il se trouve à l’autre bout du monde (qui sait d’ailleurs où il se trouve au moment où vous lisez ces lignes…).

À vous de piocher dans ces quelques conseils ceux qui sont intéressants et applicables à votre situation.

 

Comment faire pour prendre soin de sa santé ?

 

faire du sport

Santé physique : problèmes et améliorations possibles

 

1. L’activité physique

Vous êtes dans une situation bien pire que celle d’un salarié ! Vous n’êtes pas obligé de vous déplacer chez votre employeur et, mine de rien, cela réduit pas mal votre nombre de pas quotidiens.

Vous devez bouger et prendre l’air ! Votre corps en a besoin et votre tête aussi. Obligez-vous à sortir, donnez rendez-vous à un ami, allez à la salle de sport ou rejoignez un groupe de marcheurs ou de coureurs près de chez vous.

 

2. Les maux de posture

Si vous travaillez sur écran, vous êtes majoritairement assis toute la journée. Cela peut provoquer douleurs dorsales, tendinites des coudes et des poignets ou cervicalgies.

Tout au long de la journée, faites des pauses et changez de posture. Levez-vous quelques minutes, faites quelques pas, étirez-vous…
Pour vous aider à stopper le travail régulièrement, vous pouvez utiliser la technique pomodoro. C’est un excellent moyen de vous donner le signal pour bouger.

Il est essentiel de travailler confortablement. N’hésitez pas à investir dans du matériel ergonomique pour éviter les douleurs sur le long terme. Chaise de bureau, clavier et souris, pourquoi pas un bureau debout… Voyez ce dont votre corps a besoin.

 

3. L’alimentation

Lorsque l’on travaille seul, on est tenté de décaler ses heures de repas pour terminer un travail, voire même de sauter des repas. Quand une trop grande faim se fait sentir, on se rue alors sur de la nourriture pas forcément équilibrée (clin d’œil aux addicts de pâte à tartiner qui se reconnaîtront…).
Cela aura alors une incidence sur votre poids et peut aussi provoquer des carences en vitamines si vous n’avez pas les apports suffisants à long terme.

Pour remédier à ce problème, essayez d’anticiper vos courses et préparez vos repas à l’avance pour éviter les grignotages.
Même si cela n’est pas évident, pensez à adapter votre alimentation en fonction de votre activité physique.

 

 

santé mentale
Santé mentale : problèmes et améliorations possibles

 

1. L’isolement

Vous travaillez depuis chez vous. Vous n’avez donc pas de collègues de bureau, et pour certaines personnes cela peut entraîner un isolement humain et social pouvant malheureusement aller jusqu’à la dépression.
On a souvent l’image du nomade digital en tête. Celui qui est libre de vivre sa vie comme il l’entend, mais bien souvent, on ne nous montre pas le versant moins glamour du métier.

Certains freelances trouvent que les espaces de coworking sont des lieux d’échange enrichissants où se rendre une ou plusieurs fois par semaine. Le « cohoming » est une alternative moins chère qui se développe de plus en plus : vous travaillez chez d’autres freelances en alternance pour rompre la solitude.
Pensez aussi à participer aux rencontres d’entrepreneurs de votre ville, ou pourquoi pas à en créer une s’il n’en existe pas encore.

Sur les réseaux sociaux, vous pouvez aussi nouer des relations intéressantes, mais il ne faut pas uniquement vous baser sur un réseau virtuel. Les rencontres « In Real Life » sont primordiales ! Et c’est toujours plus rigolo de s’engueuler en vrai plutôt que sur Twitter…

 

2. Le travail non-stop

Contrairement aux salariés, vous n’avez pas d’horaires de travail vraiment définis. Il est donc difficile de stopper l’ordi, et les journées peuvent s’allonger jusqu’à une heure très tardive.

Votre cerveau a besoin de se déconnecter ! Le burn-out n’est pas réservé aux salariés ! Imposez-vous des horaires de travail, un vrai planning, et ne surchargez pas votre journée en nombre de tâches trop importantes.
Prenez des vacances ! Des vraies ! Sans regarder ni vos mails ni vos réseaux sociaux professionnels.

 

3. Les soucis de l’entrepreneur

Comment trouver des clients ? Comment résoudre un problème de facture impayée ? Quel logiciel utiliser ? Autant de questions que l’on se pose lorsqu’on est freelance. Mais avec qui échanger ?

Construisez votre réseau. Entourez-vous de personnes ressources à qui poser vos questions. Adhérez à un groupe Facebook d’entraide entre professionnels. Je le répète encore une fois ici, mais allez à la rencontre d’entrepreneurs de votre secteur géographique. Avancez en meute !

 

Plus de dynamisme = moins de problèmes

Freelances ! Cassez l’idée reçue selon laquelle le freelance est un ermite solitaire qui travaille en pyjama et qui sort de sa grotte uniquement pour se ravitailler en café. Bon… y’a p’t’être un peu de vrai, mais faut pas abuser… Aujourd’hui, le freelancing a le visage d’un mode de travail très dynamique et c’est ce qui va permettre au freelance de rester en bonne santé !

Influez sur la note actuelle
[Total: 10 Moyenne: 5]

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.