Définition d’Ancre diluante en SEO

L’ancre diluante pour rendre votre stratégie de référencement plus discrète

L’ancre est la partie texte cliquable à un lien. On la dit ancre diluante lorsqu’elle emploie des termes éloignés des mots-clés principaux de la requête SEO comme des cooccurrences ou des expressions descriptives. Les ancres diluantes sont utiles dans le cadre d’une stratégie SEO pour varier l’introduction de liens dans une page web et ne pas éveiller les soupçons de Google et son algorithme Penguin.

Pourquoi utiliser les ancres diluantes ?

En utilisant les ancres diluantes, les liens paraissent plus naturels pour Google que ceux faits avec des ancres exactes (reprenant mot pour mot les termes de la requête). Elles ont un sens dans leur contexte sans utiliser à l’excès le mot-clé ciblé. Par exemple, il est plus logique et naturel d’écrire « visitez le site de mon amie en cliquant ici » lorsque vous souhaitez faire un lien plutôt que d’utiliser l’expression-clé stratégique « sacs à main pas chers » sur laquelle le site de votre amie est placé.

De plus, l’algorithme Penguin sanctionne l’utilisation abusive des ancres de lien dans une optique SEO. Avant Penguin, il suffisait de multiplier les ancres exactes pour être bien positionné par Google. Depuis son arrivée en 2012, l’algorithme vérifie régulièrement les sites et sanctionne l’utilisation de liens dans l’unique but de faire remonter un site dans les résultats de recherche. L’utilisation d’ancres diluantes vous protège de l’algorithme Penguin et vous permet d’obtenir un meilleur positionnement dans les SERPs (résultats de recherche Google).

Comment utiliser les ancres diluantes ?

Afin de ne pas éveiller le radar de Google et de ne pas vous faire pénaliser par l’algorithme Penguin, pensez à varier vos liens en diluant vos ancres. Utilisez des ancres secondaires comme des cooccurrences de vos mots-clés habituels pour ne pas répéter les mêmes textes de liens.

Insérez vos liens dans une phrase entière pour obtenir une ancre avec correspondance partielle, le mot-clé principal étant alors utilisé, mais n’apparaissant pas seul. Par exemple, au lieu d’écrire l’ancre exacte « bottes pas chères », l’ancre avec correspondance partielle sera « trouvez vos bottes pas chères pour l’hiver ». Ces ancres s’intègrent plus naturellement à un texte tout en permettant l’ajout des mots-clés.

N’oubliez pas de garder des ancres moins optimisées pour Google, mais néanmoins efficaces pour les internautes, du type « cliquez ici », « voir la suite » ou « en savoir plus ». Ce sont des liens plus naturels permettant d’éviter le bourrinage de mots-clés.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.