Définition de Black Hat en SEO

Le black hat : la pratique SEO des truands du web !

La pratique appelée black hat SEO est l’ensemble des techniques de référencement naturel permettant d’augmenter artificiellement et rapidement le positionnement d’une page dans les SERPs (pages de résultats d’un moteur de recherche). Ces méthodes grugent l’algorithme de Google et manipulent ses classements en ne suivant pas les règles fixées par la firme de Mountain View, aussi appelées guidelines. À l’opposé du black hat SEO se trouve le white hat SEO, respectant l’ensemble des consignes de bon usage du web du moteur de recherche.

Utiliser des techniques black hat est tentant, mais n’est pas sans risque, car Google applique des pénalités et des sanctions parfois sévères. Le but du moteur de recherche est de donner les meilleures réponses aux questions de ses utilisateurs. Le black hat lui, nuit par intérêt personnel.

Comment Google démasque les pratiques abusives de référencement naturel ?

Le black hat SEO appauvrit les contenus mis en avant sur internet en manipulant constamment les résultats affichés par les moteurs de recherche. Pour stopper ce phénomène, des pénalités manuelles peuvent être appliquées par les quality raters de Google. Le site sanctionné subit alors un déclassement dans les résultats de recherche pouvant aller jusqu’à une élimination des SERPs, ce qu’on appelle la « sandbox ».

Pour lutter contre le black hat SEO, Google a également mis en place plusieurs filtres algorithmiques, dont Panda et Penguin par exemple.
Le filtre Panda, qui a vu le jour en février 2011, pénalise les sites dont le contenu est de faible qualité : les « fermes de contenu » créées uniquement à partir des mots-clés les plus populaires, les « agrégateurs de contenu » reprenant les infos d’autres sites, les comparateurs de prix ou encore les forums et sites de questions/réponses.

Le filtre algorithmique Penguin, lancé en avril 2012, fonctionne de pair avec l’algorithme Panda, pénalisant l’utilisation abusive des ancres de lien.
Il y a plus de 400 mises à jour de l’algorithme de Google par an. Beaucoup servent uniquement à parer les nouvelles avancées du black hat.

Des exemples de techniques black hat ?

Il existe de multiples procédés de référencement black hat.

En voici quelques-uns :

  • Le duplicate content : il s’agit du copier-coller d’un texte déjà publié ailleurs sur internet
  • Le keyword stuffing : le bourrage de mots-clés, en français, consiste à remplir à l’excès de mots-clés une page web pour obtenir un meilleur positionnement dans les résultats de recherche Google
  • Le cloacking : il s’agit de présenter une page différente aux robots de Google et aux internautes
  • L’utilisation de texte caché : il s’agit d’écrire du texte en blanc sur un fond blanc
  • Le spam de commentaires : il s’agit de la multiplication de commentaires sur des blogs et forums en y insérant un lien
  • Le negative SEO : le référencement négatif regroupe l’ensemble des techniques visant à faire reculer des sites concurrents dans les SERPs.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.