[Video] – Réussir sa vie de Freelance en 2018

0
86
views

Pourquoi sommes-nous freelance, à notre compte, notre propre patron ?

Est-ce que c’est parce qu’on n’a pas trouvé notre place, au cœur d’une start-up nation qui fait la part belle aux audacieux, ou est-ce parce que cette vie nous plaisait vraiment ? Et si c’est parce qu’elle nous plaisait, c’était seulement sur le papier ou elle nous plaît aujourd’hui encore ?

Dans ce « let’s talk about », on va parler motivation, mais aussi hygiène de vie, avantages et inconvénients, bref, de la vie, et plus particulièrement de celle de ceux qui se sont mis à leur compte et prennent chaque jour le risque d’échouer, de perdre, de s’effondrer, parce que leur entreprise, eh bien, c’est eux.

La vie de Freelance n’est pas si facile

Ne pas avoir de cadre ni d’horaires fixes ni de temps de travail imposé, c’est bien. Pour beaucoup de salariés, c’est même le rêve. Un rêve qui a une contrepartie amère. On est décalé face à la majorité des gens. On est libre quand ils bossent, on travaille quand ils partent en vacances, on reste en veille quand ils rentrent chez eux le soir et coupent leur portable, on stresse quand ils se détendent, on dort quand ils se lèvent aux aurores, et on est toujours à la fois disponible et pas disponible, peu importe l’heure, ce qui fait que le quotidien est difficile, surtout quand on nous assimile à des chômeurs, niveau disponibilité supposée. Nous sommes occupés, mais on est dans le salon, dans le bureau, dans la cuisine, à l’étage, et parfois, il faut payer un centre de coworking pour avoir le temps de travailler pleinement, à sa manière, sans être dérangé. C’est curieux, quand même, non ?

Et pour ce qui est de notre temps de travail, il contient aussi son lot d’absurdités. Il suffit de voir les heures qu’on donne à l’oisiveté faussement utile chaque jour. Facebook est mon outil de travail. J’alimente mes réseaux. Je reste deux heures à papoter avec un collègue. Si tu n’as pas assez de travail pour remplir ta journée, libère du temps à des choses vraiment chouettes !

On vend notre travail, pas notre temps

Je fais partie de ceux qui pensent qu’on peut bosser à mi-temps et prendre tous les après-midi pour profiter de la vie. Ça permet le nomadisme, le voyage, l’ouverture à la culture, le sport, mais aussi un projet associatif ou une seconde activité sur le web. On peut compresser notre temps de travail et le concentrer sur 4 heures sans que ça n’en baisse ni la qualité ni la productivité. Mais voilà, on ne le fait pas. On reste derrière ses écrans, à regarder dans le vide, parce qu’on est encore sur les heures de travail. Franchement, c’est comme si on n’avait pas compris pourquoi on était freelance. Pour beaucoup pourtant, c’était pour enfin vivre, loin des obligations salariales. On troque la sécurité contre la liberté, et en guise de liberté, on se crée une prison.

Des solutions, y en a. Plein. Le pomodoro, la todolist, le bullet journal. Il faut hacker sa pensée. Hacker ses tendances à l’enfermement, hacker ses défauts, pour évoluer. Laisser place à la vie pour laisser place à la créativité. Histoire de faire évoluer son travail vers de nouveaux sommets. L’ennemi du freelance, c’est l’ennui, la routine, être esclave de ses horaires, stresser du réveil au coucher. Et vous savez quoi, masse d’entre vous, moi y compris, le font quand même.

On est freelance. Ça veut dire qu’on doit inventer notre vie. S’émanciper des attentes des gens face au travail. Trouver notre voie, nos challenges, mais aussi notre liberté et notre plaisir. On a décidé de devenir notre entreprise, alors on doit tenir compte des souhaits profonds de notre premier employé, à savoir nous-même.

2018, l’année des grandes transformations

Je vous souhaite donc une belle année 2018, pleine de transformations, de libération, d’argent, de productivité et de chaleur humaine. Hackez votre esprit, créez votre espace de liberté, soyez magnifique. Bonne année à toutes et à tous et à très bientôt.

David Gos

David Gos

Content Manager chez SEOmantique
Responsable de SEOmantique, rédacteur et ancien rédacteur-en-chef, je travaille à harmoniser et garantir la qualité de travail et de production de notre équipe.
David Gos
Influez sur la note actuelle
[Total: 4 Moyenne: 5]
Partager
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here