Optimiser un contenu existant

Améliorer les contenus existants pour augmenter la visibilité

L’optimisation de contenus existants permet d’améliorer le référencement d’un site internet sans créer de nouvelles pages. Cela permet d’augmenter plus facilement la visibilité, car l’article a déjà un historique et Google le fera remonter plus rapidement qu’un nouveau contenu. Le site internet gagne ainsi en trafic. Mieux vaut reprendre un ancien article depuis son URL plutôt que d’en créer un nouveau sur le même sujet : cela risquerait d’être perçu comme du duplicate content par Google.

Branding 50%
Conversion 0%
SEO 100%
UX Opérationnel 0%

Optimiser une page existante est aussi plus facile puisqu’il n’y a pas à repartir de zéro, le contenu étant déjà présent. C’est l’occasion de faire un tri et de créer un content mapping pour connaître les sujets déjà publiés, lesquels se recoupent, sont obsolètes ou au contraire indémodables (ou evergreen). Les contenus générant le plus de trafic et ceux qui positionnent le mieux le site sur des requêtes spécifiques sont à privilégier dans l’optimisation.

En savoir plus sur les contenus SEO

Page de programmation

Optimisation de contenus existants : Référencement & Lisibilité

Le choix de mots-clés spécifiques au sujet est primordial. Ces mots-clés doivent être présents dans le titre de la page, dans l’introduction et au fil du texte, sans pour autant faire du bourrinage. C’est pourquoi il faut également y placer des termes liés au champ sémantique choisi afin de booster le contenu.

La structure d’une page doit être respectée. Il faut utiliser un h1, plusieurs h2 et éventuellement des h3 pour diviser le texte et rendre la lecture plus agréable. Ces balises Hn servent également aux robots de Google à mieux comprendre le texte. Des mots-clés ou des cooccurrences doivent y être placés pour améliorer le référencement. De plus, il faut veiller à ce que le contenu textuel soit assez long : en dessous de 300 mots, les moteurs de recherche n’indexeront pas la page.

La méta-description ne doit pas être trop longue : seuls 160 mots sont affichés dans les résultats de recherche. Elle doit surtout donner envie aux internautes de cliquer sur le lien pour lire la suite. Si des images sont intégrées à la page, les balises alternatives doivent être renseignées. Pour un meilleur référencement et pour fluidifier la navigation des visiteurs, des liens internes peuvent aussi être ajoutés.