fbpx

Petite réflexion sur les réseaux sociaux

Petite réflexion sur les réseaux sociaux

IL FAUT être sur les réseaux sociaux. On l’a entendue combien de fois, cette rengaine ? Et pourquoi ça semble incontournable ? Aujourd’hui, dans notre newsletter, je vous propose une courte réflexion et quelques conseils sur le sujet.

La rédaction web a ceci de compliqué que les clients ignorent souvent pourquoi il faudrait nous payer pour écrire, alors qu’écrire, « c’est simple ». Aller à leur rencontre en leur disant sur le réseau « Hey, je peux écrire » ou « hey, t’as vu ce que je partage », c’est du même acabit que faire des clins d’œil au Championnat du monde de clins d’œil, catégorie « groupe de plus de 1000 ». Sans un bon plan, on passe sous les radars.

Si vous voulez attaquer sur les réseaux, en inbound, autant vous y préparer. Sur ces canaux, on travaille le branding avant tout. Il s’agit de monter doucement au niveau d’influenceur pour stimuler un réseau prescripteur basé sur la réputation.

Ça peut se résumer à « Habille-toi chaque jour comme la personne que tu voudrais être ».

On a donc nos comptes devant nous. Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram, etc. Comment les utiliser pour se faire connaître ? L’objectif premier doit être de développer une audience. Les meilleurs posts du monde doivent avoir au moins un lecteur pour fonctionner. Alors voici un petit kit de survie, de deux astuces et conseils, pour se lancer dans le Community Management de son Personal Branding.

Première astuce, développez une audience en 3 points.

1. Les hashtags, ce n’est pas au pif ! Vous trouverez, pour chaque réseau ou presque des sites externes vous proposant les meilleurs hashtags, ceux les plus partagés du moment ou sur votre thème. Trouvez ceux dont vous avez besoin. Je vous rappelle que sur certains réseaux, on a des statistiques de fréquentation des posts. Ça peut permettre de mesurer les hashtags.
2. 80 % des liens postés sur les réseaux ne sont pas ouverts, quand bien même ils sont partagés. Pour promouvoir un site internet extérieur, vous avez intérêt à taper dans le putaclic avec la photo mystère. L’attractivité à déployer dans un article pour augmenter sa partageabilité est devenue colossale. Vous risquez de n’y avoir la visite que de vos amis, ce qui est bien, mais pas top.
3. Quitte à développer une audience, ne cherchez pas à la déplacer du réseau d’origine. Faites tout dessus. Ça serait plus simple de rassembler tout le monde sur Linkedin, mais Facebook c’est Facebook. Chaque réseau a son identité et son public. Adoptez une stratégie pour chacun si c’est possible. Soyez présent, actif, vivant, quoi. Un compte qui dort est un compte qu’on oublie.

Deuxième astuce, comment on s’organise au quotidien, en 3 points ?

1. Faites la trame de fond en une fois. Prenez une heure pour préparer pour tous les réseaux une parution par jour. C’est un calendrier éditorial bien pratique pour ne pas perdre le fil et rester cohérent dans ses publications.
2. Préparez vos publications sous forme de campagne. Pensez à un déroulé d’argumentaire qui s’adresse aux bonnes personnes. Au fil de la parution quotidienne, vous aurez des échos, retours et une audience qui se développera. Publiez une seule fois par jour sur chaque réseau pour commencer. Sentez le terrain, les bons horaires. Cela vous prendra 10 minutes de tout lancer à chaque fois.
3. Utilisez un groupe Facebook vierge rien que pour vous, ou Facebook Workplace pour préparer à l’avance vos posts avec image et hashtags.

Soyez patient, Rome ne s’est pas fait en un jour, et pas du premier coup non plus. L’inbound sur les réseaux est efficace à moyen terme.

Tentez des recettes, lisez des articles sur le sujet, mesurez votre succès. Une grosse audience non qualifiée ne sert à rien. Mais elle peut se qualifier si vous envisagez une stratégie progressive de conversion. Bref, utilisez les réseaux pour ce qu’ils sont : du prospect, du réseau pro, un lieu à éviter à tout prix sinon, pour ne pas procrastiner.

David Gos

Content Manager chez SEOmantique
Responsable de SEOmantique, rédacteur et ancien rédacteur-en-chef, je travaille à harmoniser et garantir la qualité de travail et de production de notre équipe.
David Gos
Influez sur la note actuelle
[Total: 0 Moyenne: 0]

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.