Freelance : incitez vos relations à vous apporter du contrat en 5 étapes clés

Tout freelance vous le dira, un contrat ne tombe pas du ciel. Vous pouvez être contacté par de potentiels clients à l’issue de vos efforts de prospection, directement par votre site internet ou encore via votre réseau. Or, il s’avère que ce dernier biais est une source à ne pas négliger lorsqu’on se lance en tant que rédacteur : vos relations – proches ou lointaines – sont un atout clé pour le lancement et la pérennisation de votre activité.

1. Présentez clairement votre activité de rédacteur à votre réseau

En France, le terme de réseau a bien souvent mauvaise réputation. L’amalgame réseau-piston est fréquent et il n’est pas rare de considérer le réseautage comme une stratégie dégradante, où les « faveurs » quémandées auprès de nos relations sont autant de dettes dont l’étau ne cesse de se resserrer.

Un bien sombre tableau, quand on pense au merveilleux outil que peut constituer le réseau quand il est correctement utilisé ! Le freelance n’est pas seul dans la grande aventure que constitue l’entrepreneuriat, mais c’est à lui de faire en sorte de bien s’entourer.

femme dans un café

La première étape, lorsque l’on souhaite mobiliser son réseau, est de se demander quelle sera la manière la plus efficace de lui présenter votre activité. Si vos relations n’ont pas une compréhension claire de ce que vous faites, il leur sera très difficile de vous recommander.

Mettez donc au point un axe de communication simple. À cette fin, il est essentiel de clarifier certains points tels que votre offre et vos tarifs. Même si vous avez l’impression que j’enfonce une porte ouverte, il est rare de se lancer en freelance en ayant une vision claire de ce que l’on veut proposer et à quel prix.

Travaillez votre pitch : il faut que vous soyez capable d’expliquer en trois phrases ce qu’est le cœur de votre activité, avec un vocabulaire simple ou technique en fonction de la personne à qui vous vous adressez. N’hésitez pas à mettre au point plusieurs synthèses de format pitch afin d’adapter votre discours aux différentes branches de votre réseau.

2. Visualisez votre réseau, construisez votre étoile relationnelle

Lorsque vous vous sentez prêt à communiquer sur votre activité auprès de votre réseau, il est temps de le visualiser et de le structurer. Vous pouvez alors vous lancer dans l’élaboration de votre étoile relationnelle : il s’agit de répertorier tous les contacts de votre réseau auprès de qui il sera intéressant de communiquer. Vous pouvez par exemple les classer de la manière suivante :

  • Famille : ce sont a priori les relations qui vous aideront le plus volontiers à vous faire connaître, assurez-vous donc de leur expliquer avec soin en quoi consiste votre projet
  • Amis : tout aussi bien intentionnés que la famille, les amis sont souvent plus qualifiés pour vous recommander, en particulier s’ils ont fait les mêmes études que vous, évoluent dans des secteurs similaires ou peuvent évaluer avec précision votre expertise
  • Université/école : c’est pendant les études supérieures que se forme une bonne partie de notre réseau. Professeurs, intervenants, tuteurs de stage, groupes de travail… Passez en revue les contacts à forte valeur ajoutée que vous avez pu rencontrer pendant ces années de formation
  • Entreprise : les entreprises dans lesquelles vous avez travaillé sont évidemment des écosystèmes privilégiés pour agrandir votre réseau
  • Autres : il ne faut jamais cesser d’enrichir son réseau et de chercher de nouvelles branches à explorer. Lorsque vous décidez de devenir indépendant, rejoignez des groupes d’entrepreneurs ou des collectifs de rédacteurs web, et travaillez votre influence sur les réseaux sociaux qui vous paraissent pertinents.Connexion de visages sur fond noir

Il existe différentes manières de visualiser son étoile relationnelle. Les adeptes du papier s’empareront d’une feuille et d’un crayon tandis que d’autres mettront au point une carte virtuelle. Pour un outil en ligne performant et gratuit permettant d’élaborer une cartographie complète de son réseau vous pouvez miser sur Coggle.

3. Stratégie réseau : travaillez votre prise de contact

Vous disposez maintenant d’une vision claire de l’étendue de votre réseau et vous savez comment communiquer : il est temps de passer à la prise de contact. Celle-ci ne sera pas la même en fonction des différentes branches, voire des diverses personnes de votre écosystème.

Vous pouvez par exemple :

  • Organiser un dîner festif pour votre famille et vos amis au lancement de votre activité afin de leur présenter votre projet
  • Prévoir des petits déjeuners avec des professionnels de votre secteur avec qui vous avez gardé contact depuis vos études ou vos précédentes expériences
  • Déjeuner avec vos « contacts clés » dont le réseau particulièrement étendu constitue un véritable atout
  • Participer à des afterworks ou des « apéro web » sur votre région en compagnie d’autres professionnels.

4. Misez sur la régularité pour un relationnel optimal avec votre réseau

Un réseau efficace, cela s’entretient au quotidien. Vos relations penseront à vous au moment opportun si vous êtes régulièrement en contact avec eux. Bien sûr, il ne s’agit pas d’envahir leur boîte de messagerie et de les solliciter sans raison. Deux déjeuners par an, une carte pour la nouvelle année et le partage de quelques articles sur LinkedIn suffisent.

Businessmen discutant dans un café

5. Comment se sentir prêt lorsque votre réseau vous apporte des clients ?

Si vous parvenez à faire de votre réseau un véritable atout, vous ne devriez quasiment pas avoir besoin de prospecter. À titre d’exemple, en bientôt trois ans d’entrepreneuriat en tant que rédactrice web freelance, cela n’a dû m’arriver qu’une dizaine de fois, sans beaucoup de résultat d’ailleurs. Les divers contrats que j’ai pu mener jusqu’à maintenant m’ont quasiment tous été indiqués par des membres de mon réseau – y compris le partenariat très enrichissant avec l’équipe de SEOmantique.

La dernière étape donc, est de disposer des bons outils lorsqu’un membre de votre réseau vous recommande à un potentiel client. Qu’il s’agisse d’un CV, d’un site internet, d’un catalogue d’offres et de tarifs, d’expérience sur des missions similaires ou de recommandations d’autres professionnels, tenez vos cartes prêtes ! L’objectif étant d’être toujours à la hauteur de vos contacts prescripteurs, et de saisir les opportunités qui s’offrent à vous.

cartes à jouer

Erreur ultime à éviter : ne décevez jamais les relations qui vous recommandent !

Les secrets d’un réseau à fort potentiel sont la réciprocité et la fiabilité. Lorsque vous en avez la possibilité, recommandez à votre tour les divers membres de votre écosystème. La multiplication des échanges de bons procédés instaurera un cercle vertueux.

Cependant, ne recommandez des personnes que pour des missions qui leur correspondent. De même, si quelqu’un donne votre contact à un potentiel client, n’acceptez que des projets qui exigent des compétences que vous maîtrisez. Vous obtiendrez ainsi ce Graal ultime que vise tout bon entrepreneur : la confiance de son réseau.

Influez sur la note actuelle
[Total: 3 Moyenne: 4]
Catégories : Rédacteur Web

Lucie Laval

Lucie Laval

Rédactrice web et traductrice (Anglais - Espagnol)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.