Fake News au Scrabble
Rédacteur Web

Rédacteur web : comment déjouer le piège des “ fake news ” ?

Freelance, évitez le danger des fausses informations !

En tant que freelance, tout rédacteur web est responsable devant son client des informations qu’il insère dans le texte commandé. Il en va de la crédibilité de chacun. Le danger vient principalement de l’essence même de la rédaction web : le recyclage d’informations. C’est le travail du journaliste de la créer. Et en pleine tempête de “ fake news ”, trouver des données fiables demande du temps de recherche et de la vigilance. Alors, comment éviter de tomber dans le piège des fausses informations ?

Femme ecran

Vérifiez toujours vos sources

Le premier réflexe à acquérir est de vérifier systématiquement vos sources. Plusieurs façons de faire existent, combinées ou non, pour s’assurer de la crédibilité d’un site. Elles sont même valables pour la vie quotidienne.
À la manière des enquêteurs et des enquêtrices, vous pouvez :

  • Utiliser Decodex, un outil créé par Le Monde pour lutter contre la désinformation,
  • Effectuer une recherche rapide sur l’auteur en cas de doute,
  • Croiser les sources,
  • Vérifier la date de l’article,
  • Faire attention aux liens dans les articles (ils peuvent vous aider à détecter un article promotionnel déguisé),
  • Regarder le “ A propos ” ou “ Qui sommes-nous ” pour savoir à quel site vous avez affaire (parodique ou non…),
  • Privilégier la source première de l’article,
  • Utiliser Google Image pour faire des recherches sur une image,
  • Lire les commentaires qui peuvent parfois donner des avis éclairés (à vérifier malgré tout).

Utilisez une sélection de sites fiables

Le second réflexe est de se référer à un ensemble de sites fiables, à savoir :

  • les sites de gouvernements (mairie, ministère…),
  • les sites spécialisés neutres (Inserm, Ameli, Insee…),
  • les médias généralistes reconnus neutres (Le Monde, Challenge…),
  • les médias de vulgarisation neutres (Science et Vie, Psychologie magazine…),
  • les sites officiels des marques ou entreprises (en cas d’article sur un produit ou un service, par exemple).

Limitez les risques de partis pris ou d’informations erronées en ne vous fondant pas uniquement sur Doctissimo ou Wikipédia, qui sont des sources parfois douteuses, ou les magazines trop orientés politiquement (Le Figaro, Libération…).

Poignée de main business

Prenez soin de votre crédibilité professionnelle

Au début chronophage, cette discipline n’est en aucun cas une perte de temps : vous vous construisez une solide crédibilité professionnelle. Au fur et à mesure, vous repérerez rapidement les indésirables et le temps consacré diminuera considérablement. Notez qu’il suffit en général de trois sources fiables pour écrire un article fiable de 300 mots.

Peut-être même qu’à force, chaque rédacteur et rédactrice web y allant de sa pierre, les articles reprenant en boucle la même information erronée ou carrément fausse sur tel ou tel sujet finiront par disparaître du web ?

Influez sur la note actuelle
[Total: 12 Moyenne: 4.8]
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découvrez aussi...

2 Comments

  1. Florent says:

    Le Decodex du Monde a une réputation assez sulfureuse, je ne suis donc pas sur que ce soit la meilleure solution pour s’assurer d’avoir des informations fiables.
    Par contre la double ou la triple vérification reste à mes yeux le meilleur moyen de ne pas se tromper ou au moins de limiter la casse…

  2. Oui, d’accord avec Florent pour le Decodex.
    D’autre part, Le Monde, Challenge, Sciences et Vie et Psycho mag ne sont pas ce que j’appellerais “neutres” !
    Chacun voit midi à sa porte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.