Partagez votre expérience avec d’autres indépendants et boostez votre business

Est-il paradoxal de parler de solidarité en évoquant le quotidien des freelances ? Car le propre des indépendants est de revendiquer une certaine liberté dans leur manière de travailler, une émancipation du système de l’entreprise. Les rédacteurs web, tout comme de nombreux autres métiers du digital, sont souvent considérés comme des électrons libres. Et si la solidarité et le partage d’expérience pouvaient révolutionner votre business ?

3 chiffres qui interpellent sur les freelances et leur rapport à la solidarité

Le rédacteur web et le freelance en général sont-ils si indépendants qu’il y paraît ? Ou est-il au contraire désireux de créer du lien et de l’échange ? Quelle attitude s’avère être la plus intéressante pour son activité ? Nous pouvons dans un premier temps démarrer cette réflexion en considérant trois chiffres particulièrement dignes d’intérêt :

  • La France compte aujourd’hui 830 000 freelances (progression de 45 % depuis 2004, chiffres Eurostat)
  • 97 % des indépendants ne se sentent pas pris en considération dans le débat économicopolitique (étude Hopwork)
  • Seulement 350 000 freelances sur 54 millions aux Etats-Unis ont adhéré au syndicat Freelancers Union

Que peut-on en déduire ? Tout d’abord que la communauté des freelances, en France notamment, est en nette progression. Ensuite, que les indépendants subissent parfois négativement le fait de se retrouver isolés en raison de leur statut et souhaiteraient être considérés davantage par les classes politiques en tant que communauté. Enfin, le dernier chiffre relatif au syndicat Freelancers Union dénote, au-delà de la faible attirance des Américains pour les organisations syndicales en général, la difficulté que peut rencontrer la communauté des indépendants à se rassembler et à s’organiser en tant que groupe affichant des intérêts et objectifs communs.

Des gens, cadrage buste

Comment booster son activité grâce à la solidarité ?

Le freelance oscille donc en permanence entre son goût immodéré de la liberté et de l’indépendance et le poids parfois écrasant de la solitude. Or, un freelance isolé met en danger son activité. Si ce dernier ne se trouve pas intégré à un réseau solide de partenaires, de clients et de prescripteurs, il risque de se retrouver bientôt à court de contrats.

Au-delà même de la prospection clients, un indépendant qui ne développe aucun échange avec ses pairs s’enferme dans une bulle et se coupe durablement :

  • Des actualités et de l’évolution du marché qui est le sien
  • Des nouvelles pratiques et expertises qui voient le jour dans son secteur
  • Des solutions aux problèmes inhérents au statut de freelance et que d’autres indépendants rencontrent au quotidien

Un freelance isolé se prive donc de l’expérience accumulée par chaque membre de sa communauté et ne peut profiter de ce savoir pour optimiser sa propre manière de travailler et de penser son business.

C’est pourquoi la solidarité entre freelances est aussi importante ! L’isolement n’est nullement une fatalité et l’échange d’informations entre entrepreneurs est primordial. Ces dernières peuvent porter tant sur des problématiques métiers que sur des questions administratives (statut, etc.).

Dans un café

Ces échanges entre indépendants vous permettent d’être plus efficace, de monter en compétences et d’optimiser votre business en détenant les bonnes informations au bon moment. Mais également de faire grandir votre activité en construisant des partenariats, en recommandant d’autres indépendants et en obtenant vous-même des recommandations pour des projets plus conséquents. L’union fait la force, même en toute indépendance.

Réinventer la solidarité au quotidien, c’est possible !

La difficulté cependant est de parvenir à tisser des liens avec d’autres membres de votre communauté. Peu de mesures sont prises par les gouvernements ou les collectivités pour favoriser les échanges, et c’est pourquoi les indépendants se doivent de mettre eux-mêmes en place des chaînes de solidarité. Et ils s’avèrent plutôt doués pour cela ! De nombreux outils et pratiques existent pour penser la solidarité autrement :

  • Les afterworks et apéros professionnels
  • Les groupes de rédacteurs ou d’entrepreneurs sur les réseaux sociaux, et notamment sur Facebook
  • Les regroupements d’entrepreneurs tels que les BNI et autres réseaux similaires
  • Les espaces de coworking

Ces divers lieux – réels et virtuels – d’entraide permettent de poser des questions aussi diverses que les tarifs pratiqués pour tel ou tel type de prestation, les dernières évolutions du statut de la microentreprise, les astuces pour être plus efficace en période de digestion… Vous pouvez apporter beaucoup à votre communauté par solidarité, en partageant votre expérience. Attendez-vous en retour à ce que votre communauté transcender votre manière de travailler.

Monde dans un bar

Le ChocoSkype, LE rituel de sociabilisation incontournable entre indépendants

Avez-vous déjà pratiqué le ChocoSkype ? Il s’agit ni plus ni moins de boire un chocolat chaud (ou un café, un thé ou un bon verre de vin) tout en faisant un Skype avec un ou plusieurs autres indépendants. L’idée est de favoriser l’échange entre freelances dans une atmosphère conviviale, sans être limité par des contraintes géographiques ou d’emploi du temps.

La communauté des freelances est aujourd’hui mondiale et vous pouvez prendre contact avec un de ses représentants en quelques clics. Que vous ayez fait sa connaissance lors d’un afterwork, sur les réseaux sociaux ou au mariage de votre meilleur ami, le ChocoSkype permet de prolonger l’échange sur le long terme et de développer une certaine solidarité.

Vous pouvez par exemple choisir de faire un ChocoSkype régulier (hebdomadaire, mensuel…) avec un seul et même indépendant dans une dynamique d’inter-coaching. Votre rituel de ChocoSkype peut aussi consister à rencontrer chaque semaine un freelance différent et profiter de son expérience tout en essayant de lui faire bénéficier de la vôtre. Dans tous les cas, la morale de cette histoire est la suivante : rédacteurs web, buvez plus de chocolats !

Influez sur la note actuelle
[Total: 7 Moyenne: 5]
Catégories : Rédacteur Web

Lucie Laval

Lucie Laval

Rédactrice web et traductrice (Anglais - Espagnol)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.