Votre premier choix sera toujours le mauvais-5
Youtube

[Vidéo] Comment Apple a su se faire aimer des freelances ?

Alors que la marque à la pomme profite de bénéfices record, vantant ses 1,3 milliard de devices actifs dans le monde, et que les nouvelles générations d’ordinateurs comme de téléphones augmentent leur prix sans discontinuer depuis ces dernières années sans voir leurs ventes faiblir, force est de constater que pour les freelance du monde entier, Apple est la valeur sûre à acquérir pour un meilleur business.

Apple a réussi avec le temps à devenir la référence de ses domaines, détrônant au passage les leaders du marché ?

Enfin, non, elle ne représente pas plus de 20 % des ventes mondiales et ne peut pas se targuer d’être leader. La place en revient au PC avec son fameux et incontournable Windows.

Les Mac comme les iPhone seraient donc capables de choses bien supérieures aux PC pour justifier un tel engouement sur la marque ?

Non plus, rien de ce que fait un Mac ne peut être fait par un PC, et l’inverse n’est pas vrai, notamment concernant les cartes graphiques de Gamer qui équipent les Ordi Windows et font cruellement défaut aux macs depuis toujours. Chez Apple, pas de jeu récent sur ordinateur. Point barre.

ordinateur Apple

Alors, il s’agit des services associés ? L’offre Mac est pléthorique.

Oui et non, équipé d’un studio d’enregistrement semi-pro, d’une plate-forme de montage vidéo des familles, d’un service en ligne de qualité, d’une suite bureautique complète, d’un GPS, de divers logiciels de retouches, d’agendas, de classement musical ou photographique, le Mac se veut complet dès l’achat. Cela engendre un surcoût de 200 à 400 € sur la facture de départ, équivalent sans doute à l’achat de licences identiques sur PC.

Bon, à ce stade, on a du mal à comprendre ce qui fait que le Mac plaît tellement aux freelance, aux étudiants, aux parents, alors que le PC vaut en moyenne 30 % moins cher pour un matériel équivalent et le même prix si on y ajoute les logiciels équivalents.

iDevice Apple

C’est un peu là que commence la partie intéressante de cette réflexion

Que vend Apple ? Très pragmatiquement, selon moi, de la simplicité. Achetez, allumez, travaillez. Son noyau Unix, ultra stable, évite les plantages, oui, comme Linux. Son logiciel est révisé en permanence par des programmeurs et des ergonomes. Installer est simple, utiliser est simple, désinstaller est simple. Branchez une imprimante et le Mac va télécharger son driver, allumez votre iPhone et il se synchronise avec lui jusqu’à recevoir ses SMS ou ses appels. Posez des questions à Siri, envoyez l’image de l’écran sur une télévision en un clic, étendez votre bureau en un branchement, trouvez vos documents en une recherche, regardez un contenu en appuyant sur Espace. Le cœur du Mac, c’est le résumé de Steve Jobs, il y a 25 ans : “ Pourquoi faudrait-il être un ingénieur pour utiliser un PC ? ”

L’ergonomie a donc indéniablement été la clé du succès,

  • Ça et l’accord avec Microsoft pour déporter la suite Office sur Mac il y a 15 ans.
  • Ça et l’iPhone qui a cartonné.
  • Ça et les subventions au cinéma pour faire apparaître massivement le Mac dans les films d’Hollywood,
  • Ça et le charismatique Mr Steve Jobs, toujours prompt à distiller une sagesse empruntée au bouddhisme qu’il pratiquait pour guider la Silicon Valley et les clients du monde sur ses pas vers l’éveil numérique.
  • Ça et la communication massive à propos de la créativité, du transhumanisme heureux, de la rebbelitude face au monopole des bien-pensants.

Qu’on l’accepte ou non, la communication d’Apple, et son développement depuis ses débuts, sontdu côté de la création humaine et de l’opposition à la pensée unique, et cela, tout le monde l’a bien intégré depuis le fameux “ Think Different ”. Autrement dit, la valeur de l’entreprise, son brandon, sa communication, tout est tourné pour dire que le Mac est l’outil par excellence des vrais créatifs.

greffe de pommes

Être un créatif, vivre comme un nomade numérique, travailler sur le web, communiquer avec d’autres freelance, avec un Mac, c’est mieux. À y réfléchir, c’est la partie Valeur de l’entreprise qu’on cherche à s’accaparer dans la démarche.

 

Les freelance ont sans doute raison d’opter pour Apple qui leur donne l’impression de faire partie d’un groupe aux valeurs communes, celles de la créativité, de la qualité, de la fiabilité et bien sûr de la réussite. Et ceci est bien juste de la communication, qu’on récupère à son compte lorsqu’on achète un tel produit.

Apple n’est pas plus cher que le PC quand on prend en compte tout ce qui est dans le package, en termes de matériel, logiciel, service, ergonomie, fiabilité du produit. L’image que la marque renvoie est la même que celle que les freelance cherchent à transmettre. Les deux sont faits pour s’entendre, alors même que l’ordinateur ne pourra se targuer un jour d’avoir rendu un travail de freelance réellement meilleur.

Nous sommes sans doute victimes de la pub d’Apple, que nous reprenons à notre compte, pour un business plus en accord avec ce que nous vendons réellement, notre créativité. Depuis la mort de Steve Jobs en 2011, l’image se délite lentement, moins portée par la firme de Cupertino au bénéfice d’un marché plus classique du beau et de la qualité. Il sera sans doute très intéressant d’observer comment le monde Freelance va opérer sa transition si Apple ne les représente plus et qu’il n’y a plus le bénéfice d’image à posséder la marque.

Si vous avez apprécié cette vidéo, n’hésitez pas à la liker, parce qu’on n’a pas d’autres indicateurs d’encouragement. Vos commentaires sont les bienvenus pour compléter cette réflexion, et si vous pensez que cela peut rendre le monde meilleur, partagez la vidéo.
Et quant à moi, je vous dis à bientôt pour le prochain Let’s Talk About !

David Gos

David Gos

Content Manager chez SEOmantique
Responsable de SEOmantique, rédacteur et ancien rédacteur-en-chef, je travaille à harmoniser et garantir la qualité de travail et de production de notre équipe.
David Gos
Influez sur la note actuelle
[Total: 2 Moyenne: 5]
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découvrez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − douze =