Devenez rédacteur web par ambition, n’en faites pas un plan B

0
247
views

Écrire pour le web : éveillez votre esprit, réveillez votre vocation

Le métier de rédacteur web est récent, il est né lors de la révolution numérique. Encore en phase d’ajustement, la profession est composée de profils variés aux expériences aussi diverses qu’inégales. Si certains ont opté pour une reconversion, d’autres pensent, dès leur sortie du lycée, à embrasser une carrière pour écrire en ligne. Ce qui les réunit : un état d’esprit curieux et une indispensable maîtrise de la langue. Plus encore, une vocation… loin du plan B ! Vous vous reconnaissez ? Devenez pro dans l’écriture en ligne !

Les deux meilleures voies de la rédaction web, bien loin du plan B

Dès la réussite du baccalauréat, il est aujourd’hui possible de choisir une formation de rédacteur web ainsi que sa durée. La voie la plus courte, sur trois ans, offre plusieurs licences professionnelles :

  • « référenceur et rédacteur web » (IUT de Mulhouse),
  • « sciences humaines et sociales activités et techniques de communication spécialité journalisme et médias numériques » (IUT de Lannion et Tours),
  • « métiers du numérique, conception, rédaction et réalisation web » (Université de Grenoble).

Plus longs, en cinq ans d’études, les masters ouvrent leurs bras aux candidats, notamment :

  • « journalisme et médias numériques » (Université de Metz),
  • « communication et technologie numérique » (CELSA),
  • « métiers du multimédia interactif » (la Sorbonne)

Les écoles de journalisme, comme l’EFJ, disposent également d’un pôle dédié à la rédaction web.

Ces enseignements sont en développement constant et les débouchés multiples sur le marché de l’emploi.

Emprunter ces filières permet de faire la synthèse entre l’écriture traditionnelle et celle qu’exigent les nouveaux supports numériques, aux contenus textuels variés, aux codes et aux exigences spécifiques.
Certains de ces diplômes permettent de s’engager sur la création de sites web, l’écriture sur les réseaux sociaux, le référencement et plus généralement la gestion de toutes les formes de contenus numériques dont l’interactivité influence la façon de rédiger.

Construisez votre activité de rédacteur web premium

Pour celui qui prend le train en marche, c’est souvent au cours de ses différentes expériences professionnelles qu’il a pris conscience de ses facilités et de leur compatibilité avec la rédaction web. Il écrit avec aisance et sa curiosité est insatiable. Il part sans cesse en quête de nouvelles informations et sait les synthétiser avec rapidité. Il aime jongler avec les mots.

Dans de nombreux cas, écrire est une pulsion, un élan, une nécessité… et le métier s’impose à l’apprenti rédacteur, en cohérence avec son état d’esprit. Rédiger en ligne devient sa vocation. Ce n’est ni par hasard, ni par dépit, mais par obligation. Le témoignage de Camille Gillet, rédactrice web, est représentatif quand elle décrit ce besoin viscéral de « prendre les gens par la plume ».

Aimer écrire ne suffit pas : vient le moment d’optimiser son travail. Le rendre commercialisable vous autorisera à en vivre. Le nouveau cyber-journaliste que vous serez devra se plonger dans le SEO (search engine optimization), acronyme derrière lequel se cachent les facéties et fourberies des robots Google, robots devenus aussi incontournables pour vous que le Bescherelle et le Larousse.

Grâce à vos bonnes pratiques en SEO, vous gambaderez dans les champs sémantiques, le référencement deviendra votre étoile polaire, le maillage interne sera votre paysage et vous compterez le nombre de mots comme d’autres les cailloux pour ne pas vous perdre dans l’ensemble des sujets traités.

Eh oui, désormais, vous écrirez pour deux types d’intelligence : humaine et artificielle, l’internaute et le moteur de recherche. Il vous faudra être capable de vous adapter à de nouveaux formats, comme l’article web qui demande d’accrocher le lecteur dès les premières lignes pour le fidéliser ou la fiche produit qui exige de capter l’acheteur en quelques mots. Vous entrerez à pieds joints dans le marketing de contenu dont le but est de référencer au mieux vos écrits.

Le journaliste web n’est pas seulement le doux rêveur féru d’écriture et doué d’une bonne culture, il se pare de nouveaux atours qui contribuent à l’E réputation de son client, avec un contenu seo optimisé et une hiérarchisation des mots-clés bien pensée. S’il a obtenu un excellent score à la certification Voltaire qui prouve sa bonne maîtrise de l’orthographe, il n’en respectera que mieux le cahier des charges.

Rédacteur web, devenez celui que l’on remarque grâce à 4 pistes

Aucune condition de diplôme n’est nécessaire pour exercer et peu importe le niveau d’études, mais la concurrence est rude et il n’est pas imaginable de s’autoproclamer rédacteur web sans un minimum de bagage. Savoir rédiger un titre accrocheur, agencer le texte d’une page web ou utiliser un vocabulaire pertinent pour un site e-commerce comme pour une agence web ne s’improvise pas.

Plusieurs solutions s’offrent à celui qui n’a pas opté pour l’université :

  • les MOOC, cours en ligne gratuits ou peu onéreux (moins de cent euros) peuvent s’avérer utiles, même s’ils ne sont pas complets et si leur qualité est variable.
  • Les formations privées, comme celle de SEOmantique apportent une réelle plus-value sur l’aspect pratique.
  • Les livres et les blogs contiennent leur lot d’information sur le sujet, mais ils nécessitent un sérieux travail de sélection.
  • Les plates-formes de rédaction, plus directes, sont une mise à l’épreuve, un saut dans le grand bain. Elles offrent l’occasion d’être directement confronté au client et à son regard exigeant, malgré des échanges en télétravail. Il est alors possible de se tester, d’évaluer sa réactivité, sa capacité à écrire sur tout et n’importe quoi pour vérifier si rêve et réalité ne sont pas trop en décalage.

Au passage, nous déconseillons aux débutants d’y rester longtemps s’ils souhaitent vivre de leur travail et ne pas tomber dans un système « d’abattage », d’écriture au kilomètre qui risquerait d’affaiblir, voire d’anéantir cette vocation si prégnante au lancement de leur activité.

Pour écrire, développez un esprit pro

Qu’il soit un premier vœu ou le fruit d’une reconversion, le métier de rédacteur web est avant tout un esprit, ou « spirit » comme on l’exprime dans le jargon. Il ne peut, en aucun cas, être un plan B de manière durable. Devenir pro demande un investissement intellectuel et personnel trop important pour être relégué à un choix par dépit. Si rédiger pour le web est accessible sans conditions, posséder des facilités d’écriture ne suffit pas. Les candidats sont départagés, justement, grâce à cet esprit qui opère une sélection à l’issue de laquelle certains se démarqueront pour durer.

Emma Ménébrode

Emma Ménébrode

Rédactrice web Freelance chez SEOmantique
Emma Ménébrode

Les derniers articles par Emma Ménébrode (tout voir)

Influez sur la note actuelle
[Total: 7 Moyenne: 4.4]
Partager
  • 18
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here