Préférez une communication durable à un succès éphémère !

Le « fast » aurait-il provoqué des indigestions ? La slow consommation touche tous les fronts, des vêtements à la nourriture. Alors, pourquoi ne pas suivre le nouveau rythme des consommateurs en adoptant le slow marketing ? Cette nouvelle stratégie de communication mise davantage sur un succès durable que sur des ventes rapides et massives. À la clé : une fidélisation de vos clients plus solide que jamais.

Bureau vu d'en haut

Le slow marketing, c’est quoi au juste ? Pourquoi voudrait-on ralentir ?

Dès le départ, nous avons utilisé les nouvelles technologies et les outils digitaux pour produire plus, être plus efficace, plus performant. Aujourd’hui, nous sommes envahis de messages, d’informations, de données… et bien sûr, de publicités.

Mais beaucoup d’annonceurs commettent une grande erreur de jugement. Ils supposent que, puisque leurs prospects sont tellement connectés et qu’ils scrollent à n’en plus finir, ils consomment beaucoup plus d’informations qu’avant.

C’est faux !

Oui, nous sommes surchargés de données, de newsletters, de notifications push-up. Mais le cerveau humain est bien fait et sait adopter une oreille sélective. On parle de « cécité » de l’internaute depuis le grand boum des bannières publicitaires. Les visiteurs du web, habitués à la position des annonces commerciales sur une page, ou à leur aspect, ne les voient simplement plus.

Les années 2010 ont donné naissance à une publicité plus discrète : le native advertising. Les contenus sponsorisés adoptent un aspect éditorial pour s’insérer plus naturellement dans le feed des sites web et réseaux sociaux.

Parlons franchement.
Vous ne proposez sans doute pas le meilleur produit du marché. Ou bien si vous êtes les meilleurs, vous n’êtes sans doute pas les moins chers. Et cela, vos clients le savent parfaitement. Aujourd’hui, ils peuvent comparer sur des dizaines de sites web, lire les avis d’autres consommateurs et même vérifier ces données en magasin avant de prendre une décision d’achat. Il est donc inutile et contre-productif de les inonder de messages commerciaux.

Le slow marketing vous propose de calmer la frénésie publicitaire et même d’arrêter de chercher à vendre plus. Et si à partir de maintenant vous vendiez mieux ?

slomo sur route

Une stratégie ralentie qui laisse du temps à la réflexion

Adopter le slow marketing, c’est se donner le temps de la réflexion plutôt que de créer des contenus en masse. Vous ne recherchez pas des flots de visiteurs à peine intéressés par vos produits, mais de l’engagement, une communauté de fidèles.

Alors posez-vous les bonnes questions, celles que – peut-être – vous avez oublié d’aborder dès le départ. Quel est l’objectif de votre entreprise ? Quelles sont ses valeurs ? Quelle solution proposez-vous à vos prospects, qui pourrait sincèrement leur changer la vie ? Quel est le problème vécu par vos clients auquel votre produit répond ?

Vos personas sont-ils clairement définis ? Et surtout sont-ils justes ? Prendre le temps de connaître vos prospects, les rencontrer, discuter avec eux, est une étape essentielle du slow marketing. Nous ne parlons pas ici de données démographiques, mais de connaître leurs problèmes, leurs aspirations et leurs peurs.

Pour être entendu dans tout ce bruit, vous devez réussir à vous positionner au plus près de la vie quotidienne des gens. Le spécialiste en marketing digital Andrew Davis propose de créer un véritable rendez-vous original avec vos consommateurs. Mais il ne s’agit pas là de transmettre un message publicitaire : « évitez de penser comme un annonceur, positionnez-vous comme un éditeur de contenu » affirme-t-il.

Slow marketing : ralentir la production pour augmenter la qualité

En résumé, le slow marketing n’est pas seulement faire moins, c’est aussi faire mieux. Le brand content a un coût important pour une entreprise. Alors vaut-il mieux investir dans 50 pages décrivant vos produits sous tous les angles ou dans un beau projet de storytelling qui saura captiver vos visiteurs ?

Votre but, celui de votre entreprise, est essentiel. Car vos clients n’achètent pas seulement votre produit, mais à travers lui des valeurs, des sentiments. Lors d’un achat, c’est bien cela qui est échangé. Avant toute production de contenu, vous devez vous demander quelle valeur vous êtes en mesure d’apporter à vos clients.

Le slow marketing vous invite donc à être plus humain, afin que vos contenus deviennent un véritable échange entre deux personnes. Retrouver cette voix n’est pas facile, car nous sommes trop habitués à un autre discours, plus commercial.

Mais si vous avez pris soin de définir l’identité de votre marque et de la personne qui parle à travers elle, confiez vos projets à un copywriter. Sa tâche ne consiste pas seulement à créer une page de vente. Le copywriter sait s’adresser précisément à votre cible, avec un ton et un vocabulaire qui font sens pour elle.

Pot de plante

Redonnez le pouvoir à vos clients grâce à votre nouvelle communication

L’aspect le plus intéressant du slow marketing est sans doute cette transition du passif à l’actif. Les consommateurs passent d’une soumission constante à la publicité à la gouvernance de leurs décisions. Si vous publiez un contenu qualitatif et réellement utile, des informations qui n’incitent pas directement à l’achat, ils se sentent libres de leur choix. Vous leur transmettez une image de confiance, vous devenez leur allié. Ils n’achèteront pas vos produits parce qu’ils s’y sentent obligés, mais parce qu’ils croient – durablement – en vous.

Influez sur la note actuelle
[Total: 7 Moyenne: 4.4]
Catégories : Entreprise

Fanny Arnoux

Fanny Arnoux

Rédactrice web, Traductrice Espagnol-Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.